Quelles sont les meilleures mutuelles en Belgique ?

[[translations.filter2NumberAtCharge]] ‘ ‘ | help(translations.filter2Tooltip)

[[translations.filterOptions]] :

[[translations.column1InsuranceName]][[translations.column2Price]][[translations.column3Protections]][[translations.column4Review]][[translations.column5Soumission]]
item.logo | safe_img(item.insurance, 130)
item.insurance
item.group
item.calculatedPrice | number_format [[translations.currency]]icons.birthAdoption | icon translations.birthAdoption : translations.start item.birthAdoption translations.end ‘ ‘ | help(item.birthAdoptionTooltip)
icons.children | icon translations.children : translations.start item.children translations.end ‘ ‘ | help(item.childrenTooltip)
icons.senior | icon translations.senior : translations.start item.senior translations.end ‘ ‘ | help(item.seniorTooltip)
icons.health | icon translations.health : translations.start item.calculatedHealth | number_format translations.end ‘ ‘ | help(item.healthTooltip)
icons.alternativeMedecine | icon translations.alternativeMedecine : translations.start item.calculatedAlternativeMedecine | number_format translations.end ‘ ‘ | help(item.alternativeMedecineTooltip)
icons.optionalInsurances | icon translations.optionalInsurances :

item.optionalInsurances ‘ ‘ | help(item.optionalInsurancesTooltip)
icons.prevention | icon translations.prevention : translations.start item.calculatedPrevention | number_format translations.end ‘ ‘ | help(item.preventionTooltip)
item.review [[translations.button]]

La mutualité, aussi appelée mutuelle, fait partie du régime obligatoire de santé belge. Elle se révèle indispensable si vous souhaitez faire baisser des frais médicaux parfois très coûteux. Comment choisir la meilleure mutualité parmi toutes les offres disponibles ? Dans cet article, hellosafe.be vous détaille tout ce qu’il faut savoir sur les mutuelles : prix des cotisations, remboursements des mutuelles, couvertures de santé offertes, inscription ou changement de mutuelle. Explications !

Qu’est-ce qu’une mutuelle ?

En Belgique, le régime obligatoire de santé est régi par 3 organisations :

  • l’ONSS (Organisation Nationale de Sécurité Sociale) pour le prélèvement des cotisations sur les salaires
  • l’INAMI (Institut Nationale d’Assurance Maladie) qui verse des prestations en cas de maladie ou d’accident.
  • les mutualités qui gèrent principalement l’assurance maladie-invalidité obligatoire sous le contrôle de l’INAMI.

Les mutualités sont les organismes qui versent des remboursements partiels ou totaux pour les frais médicaux de ses affiliés. Par exemple, si vous allez consulter un médecin ou acheter des médicaments en pharmacie, votre mutualité couvre une partie de ces soins. 

La mutualité est obligatoire en Belgique : parmi celles existantes vous devez en choisir une et vous y affilier.

Ils existent 2 types de mutualités en Belgique :

  • les mutualités privées qui sont regroupées en 5 unions nationales, elles-mêmes divisées en divisions régionales.
  • la mutualité publique (et gratuite) : la CAAMI (Caisse Auxiliaire d’Assurance Maladie-Invalidité).

Toutes les mutualités proposent des couvertures de base obligatoires regroupées sous le nom d’assurance maladie-invalidité obligatoire.

Les mutualités privées proposent également des couvertures complémentaires et facultatives comme l’assurance hospitalisation ou l’assurance pour les soins dentaires par exemple.

La CAAMI ne propose que l’assurance maladie obligatoire.

Attention, une mutualité belge ne peut pas intervenir dans tous les cas pour vos frais médicaux à l’étranger : renseignez-vous bien auprès de votre mutualité afin de connaître toutes les conditions. Le mieux reste tout de même de souscrire à une assurance voyage dans les cas où vous auriez besoin d’être couvert pour vos frais médicaux à l’étranger.

Pourquoi souscrire à une mutuelle en Belgique ?

L’affiliation à une mutualité est obligatoire en Belgique. S’inscrire à une mutualité est primordial pour réduire le coût de vos frais médicaux : vous bénéficiez à minima de l’assurance maladie obligatoire qui couvre les soins de base.

Lorsque vous vous affiliez à une mutualité, elle couvre :

  • les frais liés aux prestations de santé
  • les indemnités si vous êtes en incapacité de travailler
  • les indemnités en cas de congé maternité

Vous devez vous inscrire à une mutualité en votre nom dans les cas suivants :

  • vous commencez à travailler comme indépendant, salarié, sous contrat d’occupation étudiant, etc.
  • vous touchez une allocation chômage ou un revenu de remplacement.
  • vous avez plus de 25 ans

Dans les cas où vous avez des personnes à charge dans votre foyer comme vos enfants de moins de 25 ans ou un partenaire n’exerçant aucune activité professionnelle, vous devez les inscrire sous votre mutuelle. 

Combien coûte une mutualité en Belgique ?

Le coût de la cotisation à une mutualité privée varie entre 70 € et 160 € par an environ.

En vous affiliant à une mutualité privée vous souscrivez automatiquement à une assurance complémentaire payante en plus de l’assurance maladie obligatoire. Le prix de la cotisation d’une mutuelle dépend donc de l’assurance complémentaire offerte par la mutualité privée ainsi que des autres services facultatifs (eux optionnels). Pour accéder à l’assurance maladie-invalidité obligatoire vous devez cotiser à une mutualité car l’assurance complémentaire est imposée.

La CAAMI est une mutuelle gratuite car elle ne propose que l’assurance maladie-invalidité obligatoire et non pas d’assurance complémentaire. Vous pouvez souscrire à la CAAMI si vous ne voulez pas payer l’assurance complémentaire, vous n’aurez ainsi que les couvertures de base obligatoires gratuites.

Le prix de la cotisation d’une mutuelle peut baisser si vous êtes considéré comme une personne qui bénéficie d’une intervention majorée.

Notez que si vous êtes affilié à une mutualité, vos personnes à charge le seront également (enfants, partenaire sans travail). Dans la plupart des cas, vous n’avez pas à payer de cotisation supérieure ou alors le prix de la cotisation à votre mutuelle reste très avantageux pour chaque personne à charge.

Comment s’inscrire à une mutuelle ?

S’inscrire à une mutualité est obligatoire mais vous avez le choix de vous inscrire à celle que vous souhaitez : la mutualité publique de Belgique (CAAMI) ou une mutualité privée.

Le choix de votre mutualité ne dépendra pas de l’assurance maladie-invalidité obligatoire qui est la même pour tout le monde. Le choix dépendra plutôt d’autres critères : 

  • vous avez besoin d’une assurance complémentaire (si non vous vous choisirez plutôt la CAAMI).
  • certaines couvertures de soins sont plus importantes pour vous que d’autres (assurance hospitalisation, assurance soins dentaires, etc.)

Pour vous inscrire à la mutualité que vous aurez choisie, vous pouvez :

  • vous inscrire sur le site internet de la mutualité
  • envoyer un dossier d’inscription par courrier au siège de la mutualité
  • vous rendre directement dans une agence de mutualité.

Si vous avez des enfants de moins de 25 ans ou un partenaire qui ne travaille pas, vous devez les inscrire avec vous car ne peuvent pas s’inscrire individuellement et sont considérés comme personnes à charge.

Pas de panique si vos besoins changent au cours du temps concernant le remboursement de vos soins, vous aurez l’occasion de changer de mutualité facilement. 

Que remboursent les mutuelles de l’assurance maladie obligatoire ?

Les mutualités remboursent une partie ou la totalité des frais de certains soins médicaux :

  • consultations chez un médecin généraliste ou spécialiste
  • consultations chez un kinésithérapeute et dentiste
  • soins infirmiers
  • soins dentaires
  • hospitalisation
  • séjour en maison de repos
  • soins de rééducation
  • accouchements
  • certains équipements médicaux (prothèse, implant, fauteuil roulant, etc.)

Les mutualités remboursent aussi les médicaments (entièrement ou partiellement) :

  • préparations magistrales
  • médicaments génériques et spécialités

Les mutualités interviennent aussi en offrant une allocation dans certains cas d’incapacité de travail :

  • une maladie
  • un accident
  • une maternité
  • une invalidité

Pour tous ces soins, les tarifs officiels remboursés sont les mêmes pour toutes les mutualités. Le remboursement d’autres soins médicaux comme l’orthodontie par exemple ne dépendent pas de l’assurance maladie obligatoire mais de l’assurance complémentaire proposée par les mutualités privées.

Notre outil de calcul de remboursement des frais de santé vous permet de connaitre votre reste à charge précis sur chacune des prestations.

Qu’offre l’assurance complémentaire des mutuelles ?

Grâce à votre mutualité vous payez seulement le ticket modérateur, c’est-à-dire les frais qui restent à votre charge. Le reste à charge peut s’avérer élevé suivant le soin ou l’établissement dans lequel il a été effectué. C’est à ce moment-là qu’intervient l’assurance complémentaire : elle permet en effet de payer moins cher les frais qui restent à votre charge pour certaines prestations que la mutualité couvre insuffisamment.

Les différentes mutualités en Belgique proposent une assurance complémentaire avec de nombreux services comprenant notamment le paiement d’une partie de frais d’autres soins ou services médicaux comme par exemple :

  • les lunettes
  • l’orthodontie
  • le transport
  • l’ostéopathie

L’assurance complémentaire des mutualités offre aussi une prime à la naissance.

La mutualité publique CAAMI ne propose pas d’assurance complémentaire, seules les mutualités privées la proposent. Les cotisations permettent notamment d’accéder à cette assurance complémentaire.

En plus de l’assurance complémentaire, les mutualités privées proposent aussi des couvertures facultatives dont notamment :

  • une assurance soins dentaires
  • une assurance hospitalisation
  • une assurance pour les soins ambulatoires

Ces assurances facultatives permettent une couverture optimale pour les soins en question.

Pourquoi utiliser un comparateur de mutuelle en Belgique ?

Comparer les mutuelles en Belgique vous permet d’avoir accès à toutes les offres de services et les primes d’un grand nombre de mutuelles sur une même plateforme. Le comparateur vous facilite la tâche dans vos recherches pour trouver la mutualité correspondant à vos besoins : budget, couvertures souhaitées, remboursements des soins.

Les comparateurs de mutualité permettent d’effectuer une simulation afin de trouver la meilleure mutuelle selon :

  • votre situation familiale
  • l’endroit où vous habitez
  • les couvertures de soins que vous privilégiez

Notre simulateur ci-dessus vous permettra de choisir directement celle qui vous convient le mieux, le tout de manière anonyme et gratuite.

Quelles sont les meilleures mutuelles en Belgique ?

De nombreuses mutualités privées existent en Belgique pour le paiement de vos frais médicaux. Parmi les plus connues, on retrouve 5 unions nationales :

  • les mutualités chrétiennes dont la mutualité Bruxelles Saint-Michel
  • les mutualités socialistes dont la mutualité Solidaris
  • les mutualités libérales
  • les mutualités neutres dont la mutualité Mutualia
  • les mutualités libres dont la mutualité Partenamut

Les différents types de mutualités ont différentes divisions notamment au niveau régional : elles ont leur propre siège régional et suivant où vous habitez, il vaut mieux les privilégier. Les cotisations que vous versez à une mutualité dépendent de la division régionale.

Si vous souhaitez une mutuelle gratuite, privilégiez la mutuelle publique CAAMI. Par contre, si vous voulez un maximum de couvertures possibles privilégiez une mutuelle privée. La meilleure mutualité pour vous dépend de vos critères, de votre budget et de votre situation personnelle. 

Pour connaître la meilleure mutuelle selon vos critères et votre situation, notre comparateur de mutualités est disponible en haut de cette page. 

Comment fonctionne le remboursement des mutuelles ?

Le remboursement des mutualités peut se faire de 2 façons :

  • remboursement classique : vous payez la totalité des soins et vous demandez ensuite le remboursement à votre mutualité.
    Vous devez remettre à votre mutuelle l’attestation de soins originale et/ou remplir un formulaire mis à disposition par votre mutuelle selon le soin.
  • tiers-payant : la mutualité paie directement le montant à sa charge et vous payez seulement le montant à votre charge (le ticket modérateur), vous n’avancez pas les frais.
    Il faudra présenter votre carte de mutuelle directement au prestataire de soins quand cela est possible afin de pouvoir bénéficier du tiers-payant. 

Comment fonctionne le tiers payant en Belgique ?

Le tiers-payant est un système qui vous permet de ne payer que les frais médicaux qui sont à votre charge (le ticket modérateur) sans rien avancer. Votre mutualité se charge de payer directement le prestataire de soins.

Le tiers payant est obligatoire dans quelques situations :

  • hospitalisation
  • médicaments en pharmacie
  • pour les personnes bénéficiant d’une intervention majorée dans le cadre d’une consultation chez leur médecin généraliste (sauf visite à domicile)
  • patients atteints d’une affection chronique

Si le prestataire de soins n’est pas conventionné, vous devrez payer vous-même le supplément bien que le tiers payant s’applique.

Qu’est-ce que l’intervention majorée de la mutuelle ?

L’intervention majorée permet à certaines personnes de bénéficier d’un coût de cotisation moindre et d’un remboursement des soins plus élevés.

Généralement, les personnes pouvant bénéficier de l’intervention majorée sont :

  • les personnes à faible revenu 
  • les personnes bénéficiant d’une allocation spécifique comme la GRAPA, le revenu d’intégration, l’allocation handicapé, etc.
  • les personnes avec un statut particulier (chômage longue durée, invalide, handicapé, veuf/veuve, etc.)

Pour obtenir l’intervention majorée, vous devez :

  • en faire la demande auprès de votre mutualité
  • signer une déclaration sur l’honneur 
  • fournir des justificatifs sur votre situation.

Une enquête de revenus est ensuite effectuée pour savoir si votre ménage peut bénéficier de l’intervention majorée. 

Les personnes touchant une allocation spécifique n’ont pas besoin de faire la demande pour bénéficier de l’intervention majorée, le statut pour l’intervention majorée est mis automatiquement en place par la mutualité.

Qu’est-ce que le MAF (maximum à facturer) des mutuelles ?

Chaque année, le montant que vous pouvez dépenser dans les frais médicaux peut s’avérer très élevé même avec une bonne couverture complémentaire. Le MAF (maximum à facturer) permet de ne pas dépenser plus qu’un certain montant par année dans les frais médicaux. Votre mutualité vous rembourse les frais médicaux qui se trouvent au-dessus de ce maximum (les frais supplémentaires).

Il existe 4 types de MAF selon :

  • votre revenu
  • votre statut social
  • si vous êtes un malade chronique
  • si vous avez 19 ans

Le calcul de votre droit au MAF se fait en fonction d’un de ces 4 critères. Il permettra de déterminer le montant maximum des tickets modérateurs que vous devez atteindre par année pour avoir droit au MAF. Pour les personnes bénéficiant d’une intervention majorée, le MAF représente un droit supplémentaire. 

Une fois que votre MAF est déterminé, la mutualité se charge du reste : elle comptabilise tous vos frais médicaux et vous rembourse automatiquement lorsque vous dépassez votre montant maximum à facturer sur l’année. 

Attention, le MAF ne prend pas en compte tous les types de frais médicaux, la mutualité prend en compte les tickets modérateurs seulement pour les soins remboursés par l’assurance maladie obligatoire.

Le MAF s’applique pour un ménage, c’est-à-dire toutes les personnes vivant à la même adresse.

Comment changer de mutuelle en Belgique ?

Si vous décidez de changer votre mutuelle, les démarches sont gratuites, rapides et simples à effectuer. Vous devez notamment vous inscrire auprès de la nouvelle mutuelle choisie et elle se chargera des démarches de transfert pour vous. 

Le changement de mutuelle s’opère toujours au début d’un trimestre (1er janvier, 1er avril, 1er juillet, 1er octobre). Veillez à bien prendre en compte ces dates pour faire vos démarches sans devoir attendre 3 mois avant que le changement de mutuelle s’effectue. 

Si vous changez de mutuelle, privilégiez le siège régional de la mutuelle où vous habitez car certains remboursements sont gérés au niveau régional comme le remboursement de transport de malade par exemple. 

Avant de changer de mutuelle, vérifiez-bien que votre nouvelle mutuelle couvre tous vos soins selon vos critères. Pour vous aider, vous pouvez réaliser une simulation avec notre outil de comparaison en haut de cette page. 

Si vous changez de mutuelle, vous devrez rester au moins 1 an chez elle avant de pouvoir en changer de nouveau.

Tous nos guides sur les mutuelles en Belgique

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis