Comment calculer sa date d'accouchement ?

[[translations.intro]]

[[translations.beforeResult]]

[[result]]

Vous aimez notre outil gratuit ?

Aidez HelloSafe à rester gratuit à vie pour ses utilisateurs en nous laissant un avis en ligne.

Votre test de grossesse est positif, vous êtes enceinte. Félicitations ! Maintenant, vous avez à cœur de préparer l’arrivée de votre futur bébé. Pour vous organiser et planifier sa venue au monde, il est nécessaire d’avoir une idée de votre date prévue d’accouchement. Pourtant, il n’est pas toujours évident d’estimer la date de conception. Il n’est pas non plus facile de s’y retrouver entre semaines d’aménorrhée et semaines de grossesse. Concrètement, comment savoir quand aura lieu votre accouchement ? Qui détermine la DPA ? Que signifient vraiment les semaines d’aménorrhée ? Dans ce cas, qu’en est-il des semaines de grossesse ? Retrouvez dans cet article des outils efficaces pour vous repérer dans le calendrier de votre grossesse.

  • Votre date prévue d’accouchement se situe entre 280 et 282 jours depuis la date de vos dernières règles.
  • Les semaines d’aménorrhée représentent les semaines écoulées depuis vos dernières règles, c’est-à-dire l’absence de menstruations.
  • Les semaines de grossesses s’évaluent à partir de la date de conception.
  • Il existe des formules de calcul qui vous permettent d’évaluer le nombre de semaines de grossesses.
  • Il est possible de calculer précisément la date prévue d’accouchement après une FIV

Comment calculer sa date présumée d’accouchement ?

La date prévue d’accouchement (DPA) peut être estimée en fonction du dernier jour de vos règles et de la durée habituelle de vos cycles menstruels.

Un cycle menstruel débute dès le premier jour des règles. Pour évaluer la durée de votre cycle, il convient de déterminer le nombre de jours qui se sont écoulés entre la veille du premier jour de vos règles et le premier jour des règles précédentes. La durée moyenne est estimée à 28 jours. Cependant, cette période peut être très variable d’une femme à l’autre.

Vous pouvez estimer la date de votre ovulation pour calculer la date de votre accouchement. Elle entre dans ce qu’on appelle la période de fertilité. Cette phase correspond à l’expulsion de l’ovocyte dans l’ovaire. Celui-ci peut être fécondé durant 12 à 24 heures. La durée de vie d’un spermatozoïde est évaluée à 48 heures. La période de fertilité s’étend donc sur 4 jours en moyenne et correspond aux deux jours précédant l’ovulation, au jour de l’ovulation et au jour suivant l’ovulation. Pour estimer le jour de l’ovulation, il faut se référer à la durée de son cycle. Celui-ci se compose de trois étapes. La phase folliculaire correspond à la croissance d’un ovocyte. La phase ovulatoire concerne la libération de l’ovule. La phase lutéale commence après l’ovulation et se termine aux prochaines règles, en l’absence de fécondation. Cette dernière période dure en moyenne 14 jours, quel que soit la durée de votre cycle. Elle est utile pour estimer la date de votre ovulation. Par exemple, si votre cycle dure 30 jours, la date de l’ovulation aura lieu aux alentours du 16e jour depuis vos dernières règles, c’est-à-dire 30 – 14. Cette méthode est bien sûr difficile à appliquer pour les femmes qui ont des cycles irréguliers.

C’est souvent lors de l’échographie de datation, c’est-à-dire la première échographie, que la date présumée d’accouchement peut être estimée. Cet examen médical a lieu entre le 5e et la 9e semaine d’aménorrhée. Son objectif est d’évaluer la taille, le poids et le stade de développement du fœtus pour déterminer son âge, et donc la date de sa conception. L’estimation apportée par le gynécologue est définie comme précise à plus ou moins 5 jours.

Il est possible de déterminer sa date prévue d’accouchement à partir de la date de ses dernières règles. On calcule alors en semaines d’aménorrhée.

La durée de la grossesse correspond à 266 ou 267 jours à partir de la date de conception. Elle est en général située entre 280 et 282 jours suivant le premier jour de ses dernières règles.

Comment calculer les SA ?

Les semaines d’aménorrhée correspondent aux semaines écoulées depuis vos dernières règles, donc à l’absence de menstruations. Les médecins et sages femmes préfèrent utiliser ce calcul, car il est souvent difficile d’évaluer la date de l’ovulation et donc le début exact de la grossesse, surtout en cas de cycles irréguliers qui concernent de nombreuses femmes. La date des dernières règles étant connue, le calcul en SA se veut précis. Une grossesse compte 41 SA pour arriver à son terme. On estime qu’au moment de la fécondation, on est déjà à deux SA, en tout cas pour un cycle classique d’une durée de 28 jours.

Les SG s’opposent aux SA par leur mode de calcul. SG signifie semaine de grossesse. La comptabilisation démarre donc à la date de la fécondation. Une grossesse comprend 39 SG. La problématique de cette méthode est qu’il peut être difficile de définir précisément la date de l’ovulation, sauf en cas de procréation médicalement assistée ou lors d’un parcours de soins spécifiquement dédié à la fertilité.

Comment calculer les semaines de grossesse ?

Il existe 4 formules qui peuvent être utilisées pour calculer le nombre de semaines de grossesse.

Evaluer le nombre de semaines de grossesse avec la règle de Parikh.

Ce mode de calcul est particulièrement pertinent pour les femmes qui ont des cycles réguliers. La formule est la suivante :

1er jour des dernières règles + 9 mois - 21 jours + la durée des cycles précédents

Calculer le nombre de semaines de grossesse grâce à la méthode de Mittendorf et William

Cette formule est considérée comme la plus précise de toutes. Elle fait une distinction entre les femmes primigestes, c’est-à-dire celles qui vivent leur première grossesse et les femmes multipares, qui ont déjà des enfants. On estime que la durée de la grossesse peut être moins longue pour les multipares. Le mode de calcul est le suivant :

  • Primigestes : 1er jour des dernières règles - 3 mois + 15 jours
  • Multipares : 1er jour des dernières règles - 3 mois + 10 jours

Déterminer le nombre de semaines de grossesse avec la règle de Naegele

Il s’agit de la méthode de calcul la plus connue. Cette formule se base sur un cycle régulier de 28 jours. Il s’agit de la durée la plus répandue. Elle sert souvent de référence pour le corps médical. Si votre cycle est plus court, votre date réelle d’accouchement interviendra plus tôt que prévu. Si au contraire, votre cycle est plus long, votre accouchement sera tardif. La formule à appliquer est la suivante :

1er jour des dernières règles (durée de cycle entre 20 et 45 jours) + 280 jours

Estimer le nombre de semaines de grossesse grâce à la méthode de Wood

Cette stratégie de calcul s’appuie sur la durée du cycle menstruel et le nombre de grossesses antérieures. La formule se décompose en deux étapes.

La première phase permet d’évaluer la date prévue d’accouchement. Le mode opératoire est différent pour une femme primigeste ou multipare.

  • Pour les primigestes : 1er jour des dernières règles + 1 an - 2 mois et 2 semaines = DPA
  • Pour les multipares : 1er jour des dernières règles + 1 an - 2 mois et 2,5 semaines = DPA

La seconde étape consiste à utiliser la DPA précédemment déterminée en fonction de la durée du cycle menstruel.

  • Pour les cycles de plus de 28 jours : DPA + (durée réelle du cycle - 28 jours) = DPA
  • Pour les cycles de moins de 28 jours : DPA - (28 jours - durée réelle du cycle) = DPA

Comment calculer les mois de grossesse en Belgique ?

Il existe plusieurs façons de calculer les mois de grossesse.

Ils peuvent être estimés à partir de la date de fécondation présumée. Celle-ci peut être déterminée selon un calendrier destiné à évaluer la période d’ovulation. Cette phase est définie selon la durée du cycle menstruel et la date des dernières règles. D’autres facteurs peuvent également être analysés pour trouver à quel moment l’ovule et le spermatozoïde se sont rencontrés. On appelle cela les signes précoces de grossesse. En étant suffisamment à l’écoute de son corps, on peut les percevoir. Bien sûr, le corps humain n’est pas une science exacte et ces facteurs peuvent être différents d’une femme à l’autre. Par exemple, la fécondation entraîne très rapidement des changements hormonaux qui se traduisent souvent par une hausse de la température corporelle. Ainsi, les femmes qui constatent une prise de température supérieure à 37°C à la fin de leur cycle peuvent supposer que la fécondation a eu lieu. Par ailleurs, la nidation est un phénomène qui se produit 7 jours après la fécondation. Lors de cette étape, il est courant pour la femme d’être sujette à de légers saignements.

Au-delà de ces signaux qui peuvent être subjectifs, il est judicieux d’avoir recours à des outils permettant de se repérer entre semaine d’aménorrhée, semaine de grossesse et mois de grossesse. Grâce au tableau ci-dessous, vous pourrez aisément vous y retrouver.

Mois de grossesseSemaine d'aménorrhéeSemaine de grossesse
1De la 3e à la 6e semaineDe la 1e à la 4e semaine
2De la 7e à la 10e semaineDe la 5e à la 8e semaine
3De la 11e à la 15e semaineDe la 9e à la 13e semaine
4De la 16e à la 19e semaineDe la 14e à la 17e semaine
5De la 20e à la 24e semaineDe la 18e à la 22e semaine
6De la 25e à la 28e semaineDe la 23e à la 26e semaine
7De la 29e à la 32e semaineDe la 27e à la 30e semaine
8De la 33e à la 36e semaineDe la 31e à la 34e semaine
9De la 37e à la 41e semaineDe la 35e à la 39e semaine
Calculer les mois de grossesse à partir des semaines d'aménorrhée ou de grossesse

Est-il fréquent d’accoucher avant la date du terme ?

De nombreuses femmes mettent au monde leur enfant avant la date prévue d’accouchement. Un bébé est considéré comme né à terme s’il arrive entre la 37e et la 42e semaine d’aménorrhée. La plupart des enfants naissent pendant ce laps de temps. De récentes études démontrent que la durée moyenne entre la fécondation et l’accouchement se situe plutôt autour de 268 jours, soit 38 semaines et 2 jours. Le phénomène des naissances prématurées est également à prendre en compte. Ce type d’évènement est rare en général et concerne surtout les grossesses multiples. En revanche, un protocole d’induction de l’accouchement est mis en place par le corps médical à partir de la 41e semaine d’aménorrhée + 3 jours.

Peut-on calculer la date de conception avec la date d’accouchement ?

Il est possible d’estimer la date de conception grâce à la date prévue d’accouchement. Celle-ci se situe entre 266 et 267 jours avant la DPA. Si vous ne savez pas à quel moment la fécondation a eu lieu, vous pouvez calculer la date prévue d’accouchement en fonction de la date de vos dernières règles. Vous enlevez ensuite 266 ou 267 jours à ce terme. Vous obtenez la date supposée de conception.

Comment calculer la date d’accouchement après une FIV ?

La fécondation in vitro permet au médecin d’évaluer précisément la date d’accouchement puisque la rencontre entre l’ovule et le spermatozoïde est supervisée en laboratoire. Concrètement, tout commence par la ponction d’ovocytes. Le même jour, les gamètes mâles et femelles sont mis en contact pour observer une fécondation. Les embryons ainsi formés sont placés dans une boîte de culture insérée dans un incubateur. Ils peuvent y être conservés quelques jours. Les médecins sélectionnent ensuite le ou les meilleurs d’entre eux pour les implanter dans le corps de la femme. Le transfert d’embryons a lieu 2 à 5 jours après la ponction en moyenne. Voici la formule à appliquer pour calculer la date d’accouchement après une FIV :

Date de prélèvement des ovules + 266 jours (ou 38 semaines)

Qui donne la date d’accouchement ?

A la suite de l’examen du 2e mois de grossesse, le gynécologue indique la date prévue d’accouchement. Il émet un certificat médical mentionnant cette information. La patiente peut alors prévenir son employeur pour bénéficier de la protection réservée aux femmes enceintes. L’attestation du professionnel de santé doit être transmise par recommandé avec accusé de réception de préférence. Cette première déclaration donne droit à être écartée du travail de nuit ou considéré comme dangereux. Elle permet également de s’absenter pour se rendre aux examens médicaux liés à la grossesse. En cas d’arrêt de travail, ce certificat médical, qui précise la date prévue d’accouchement, peut être transmis à la mutualité pour demander un congé maternité.

Vous connaissez maintenant les méthodes permettant de calculer la date présumée d’accouchement. Vous savez à quoi correspondent les semaines d’aménorrhée et les semaines de grossesse. Vous pouvez tenir un calendrier qui vous servira à préparer l’arrivée de votre enfant au sein de votre foyer. La compréhension de ces échéances est utile pour vivre sereinement votre grossesse.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ