Quelles sont les meilleures assurances vélo et vélo électrique ?

[[translations.purchaseDate]]

[[translations.bikePrice]]‘ ‘ | help(translations.bicycleValueTooltip)

[[translations.column1InsuranceName]] [[ translations.column2Price ]][[translations.column3Protections]][[translations.column4Review]] [[translations.column5Soumission]]
item.logo | safe_img(item.insurance, 130)item.calculatedPrice | number_format[[translations.currency]][[translations.unavailable]]icons.franchise | icon translations.franchise : item.franchise
icons.subscriptionMax | icon translations.subscriptionLimit : item.subscriptionLimit
icons.depreciation | icon translations.depreciation : item.depreciation
icons.rate | icon translations.rate : item.rate % par mois
item.review [[translations.button]]

[[translations.noResult]] [[translations.oldPurchaseDate]]

Entre 2019 et 2020 le vélo a fait son grand retour en Belgique : le nombre de cyclistes a augmenté de 64%. Malheureusement le vol de vélo également, avec 230 infractions par jour. Le prix de certains vélo à assistance électrique pouvant atteindre plusieurs milliers d’euros, il est nécessaire de se renseigner sur le meilleur moyen de s’en protéger. Faut-il prendre une assurance vélo spécifique pour se protéger de ce risque et de tous les autres ? Explications !

L’assurance vélo électrique est-elle obligatoire en Belgique ?

Les vélos électriques sont de plus en plus populaires, car l’aide électrique permet de parcourir de plus grandes distances à moindre effort. Ils peuvent être classés en deux catégories :

  1. Les vélos à assistance électrique. Ils fonctionnent en support au pédalage mécanique, l’assistance électrique se déclenche après le pédalage et s’arrête lorsque le cycliste ne pédale plus.
  2. Les vélo avec assistance au démarrage, ou vélo à assistance garage. L’assistance électrique se déclenche au premier mouvement du vélo et peut se poursuivre seule sans le pédalage.

Depuis avril 2019, il n’est plus obligatoire d’assurer tous les vélos électriques en Belgique. Cette obligation s’appuie désormais uniquement sur la vitesse maximale du vélo et s’applique à tous les vélos dont la vitesse autonome peut dépasser les 25 km/h.

Ainsi, que le vélo soit à assistance électrique ou assistance garage, l’assurance n’est pas obligatoire s’il ne dépasse pas les 25km/h. La responsabilité civile pour cette catégorie de vélo peut être couverte si besoin par d’autres assurances RC.

Pour les vélos Speed Bike (aussi appelés Pédélec), l’assurance est obligatoire quand il peut dépasser les 45 km/h.

Si votre vélo électrique est mu par une force pouvant dépasser les 25km/h et que vous n’avez pas de RC spécifique, vous vous exposez à de lourdes sanctions financières et judiciaire. Les risques d’avoir un accident en tort avec ces vélos rapides sont élevés. Rouler sans assurance vous obligerait en cas d’accident responsable à rembourser de votre poche l’indemnisation pour la victime blessée ou décédée.

Les autres vélos électriques dont la vitesse se trouve en dessous de ces limites sont considérés comme des vélos classiques et ne sont pas concernés par l’obligation de RC vélo. Elle reste cependant fortement conseillée, au regard du coût d’achat du vélo et de la fréquence des vols.

Notre comparateur en haut de page vous permet de faire votre sélection d’assurance en fonction du type de votre vélo et du niveau de couverture souhaitée.

Que couvre l’assurance vélo ?

Les assureurs proposent deux niveaux de couverture concernant les vélos : une couverture simple, et une couverture complète aussi appelée omnium.

Les couvertures simples se limitent généralement aux incidents liés à des vols ou des tentatives de vol.

Dans le cas où votre vélo disparait complètement et n’est pas retrouvé, on parle de vol avec perte totale. Dans ce cas de figure, l’assureur vous rembourse un montant nécessaire à l’achat d’un nouveau vélo, similaire à celui volé.

Si le vélo subit des dégâts pour cause de tentative de vol (cadenas forcé, roues ou cadre abîmé…), l’assureur intervient et couvre le coût des réparations, tant que celles-ci sont effectuées chez un concessionnaire agréé.

Les couvertures omnium, en plus des avantages de la couverture simple, couvre les dégâts accidentels.

Si, lors d’un accident (comme une collision avec un autre véhicule), votre vélo est abîmé et les coûts de réparation dépassent le prix initial de celui-ci, c’est une perte totale suite à un accident. Alors, de même que pour le vol avec perte totale, l’assureur vous rembourse une somme suffisante pour l’achat d’un vélo de même gamme.

Enfin, en cas de dégâts causés par un accident, une chute, ou encore un cas de vandalisme, les réparations sont elles aussi prises en compte par une couverture omnium, encore une fois chez un concessionnaire agréé.

En plus de ces deux couvertures, certains assureurs proposent également une assistance en cas de panne du vélo. Cette assistance comprend la plupart du temps le dépannage du vélo, et parfois le prêt d’un vélo de remplacement le temps des réparations.

Certaines situations ne sont pas couvertes par les assurances, même omnium : l’usure des pièces ou du vélo, les dégâts ou la perte d’accessoires indépendants (comme un GPS), les défauts de fabrication, ou encore les vols en cas de vélo mal attaché.

Comment être remboursé par son assurance en cas de vol de vélo ?

Le remboursement de l’assurance pour le vol de votre vélo dépend de s’il s’est agit d’une tentative échouée ou si le vélo a finalement réellement disparu.

En cas de dégâts sur le vélo nécessitant des réparations, la première chose à faire est de prévenir votre assureur des dégâts et d’en préciser la cause.

Vous devrez alors fournir tous les documents nécessaires, notamment des photos du vélo. Certains assureurs demandent également de remplir un formulaire en ligne.

Une fois que votre assureur vous a confirmé que les dégâts en question étaient bien couverts, vérifiez quels concessionnaires sont agréés, faites réparer votre vélo, et transmettez la facture à votre assureur pour obtenir votre remboursement.

En cas de vol du vélo, après avoir découvert l’infraction prévenez la police afin de dresser un procès-verbal. Vous devrez alors transmettre celui-ci à votre assureur afin qu’il procède au remboursement.

Que peut couvrir mon assurance RC familiale ?

L’assurance responsabilité civile familiale couvre tous les dégâts matériels et corporels que vous ou un membre de votre ménage pouvez causer à autrui dans le cadre du privé.

L’assurance RC familiale peut intervenir dans le cadre d’un accident de vélo dans lequel vous blessez ou endommagez le bien d’un tiers. Celle-ci couvrira alors les dommages et intérêts que pourriez être amenés à payer.

Attention cependant, l’assurance familiale couvre les dégâts que vous infligez mais pas ceux reçus, de même que les vols : ces cas de figure sont relatifs aux assurances spécifiques au vélo, comme indiqué dans les points précédents.

Quel est le prix moyen d’une assurance vélo en Belgique ?

Les primes annuelles des assurances vélos varient selon plusieurs critères, notamment :

  • l’âge
  • le type du vélo (avec assistance électrique ou non)
  • la valeur du vélo

Nous avons établi ce tableau récapitulatif des tarifs de l’assurance vélo en Belgique, en fonction de la valeur du vélo et du type de couverture choisie.

Type de véloCouverture simpleCouverture omnium
Vélo entrée de gamme (< 700€)40 €70 €
Vélo milieu de gamme (< 2 500€)70 €100 €
Vélo haut de gamme (> 4 500€)150 €200 € minimum
Prix moyen de l’assurance vélo en fonction du prix du vélo

Les offres des assureurs sont nombreuses et peuvent s’adapter à tous les besoins, faisant ainsi varier les primes annuelles. Nous avons établi ce tableau récapitulatif des primes par assureurs et des garanties offertes.

Assurance véloPrime annuelleGarantie vol Garantie accidentAssistance
Axa108 €
Allianz60 €
Touring45 €
Ethias49 €
Aedes108 €
BelfiusSur devis
AG66 €
FortisSur devis En option
Comparatif des assurance vélo en Belgique
Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis