Quelles sont les meilleures assurances groupe en Belgique ?

AssureurSalariés minimumCaractéristiquesNotre avisDevis
NN Group — Wikipédia2Branche : 23
Risque : Fort
Options :
  • Rendement garanti (1.75% en 2022)
  • Capitalisation collective
  • Plan de pension bonus
Des démarches assez simples notamment grâce à un espace personnel intuitif et des démarches administratives légères. Un plan d’assurance de base mais avec différentes options pour récompenser les employés. Excellent rapport qualité prix.Devis
Axa — Wikipédia2Branche : 21 (taux d’intérêt garanti) et 23 (fonds d’investissement)
Risque : Faible à Fort
Options :
  • Décès et incapacité de travail
  • Peut être complétée par une assurance incapacité de travail et une assurance hospitalisation.
Une offre basique et premium qui peuvent convenir dans la majorité des situations. Assurance de groupe hybride : contrat appartenant tant à la branche 23 que la branche 21. Celui-ci cumule la sécurité d’un taux d’intérêt garanti et le rendement d’un fonds d’investissement Assurance de groupe branche 23 uniquement : le taux de rendement n’est pas garanti mais il est optimisé par les performances du fonds d’investissement sur les marchés financiersDevis
AG Insurance : assurance vélo2Branche : 21
Risque : Faible
Options :
  • Rendement garanti
  • Couverture décès complémentaire disponible
  • Modifiable à tout moment
Une offre avantageuse lors du départ à la retraite d’un employé, une interface très simple à utiliser que ce soit du côté employeur ou salarié. Rendement garanti (branche 21) Couverture décès-complémentaire disponible  Accès à My Global Benefits : plateforme en ligne qui permet de suivre son assurance groupe et d’accéder à ses fiches de pensionDevis
DKV-Logo-350x200 - Scriptura Engage2Branche : 21 et 23
Risque : Faible à fort
Options :
  • Beaucoup de critères flexibles (assurance hospitalisation, frais ambulatoires...)
  • Couverture décès
  • Couverture possible internationale
Une offre complémentaire spécialisée sur le sujet hospitalier que ce soit en Belgique ou à l’étranger. Le prix est un peu élevé mais l'offre est l'une des plus complètes du marché. Assurance groupe avec de nombreuses garanties complémentaires possibles telles que l’assurance hospitalisation collective et la couverture de frais ambulatoiresDevis
Assurance auto Allianz : notre avis (analyse du contrat) - Index Assurance2Branche : 21 et 23
Risque : Faible à fort
Options :
  • Des offres sur-mesure en fonction du profil de vos salariés
  • Couvre également les filiales à l’international.
Ce n’est pas la solution la moins chère du marché, mais la personnalisation de l’offre permet de rendre cela attractif. Assurance groupe en branche 21 ou en branche 23 Garanties complémentaires possibles telles que l’assurance hospitalisation ou la sécurité en cas d’incapacité de travailDevis
VIVIUM, les produits d'assurance du groupe P&V pour courtiers indépendants  - Courtier assurances et crédits à Mons5Branche : 21
Risque : Faible
Options :
  • Une constitution de pension
  • Une couverture décès, incapacité de travail et hospitalisation
  • L'exonération du paiement de prime
Une bonne solution pour ceux qui veulent un accompagnement basique. Des démarches simples pour l’employeur avec les principales garanties complémentaires. Plusieurs garanties complémentaires disponibles : décès, incapacité de travail, exonération du paiement de prime, assurance hospitalisation
Primes retenues automatiquement sur le salaire : pas de contributions personnelles pour des montants différents
Devis
Fichier:Logo Bâloise Assurances.svg — Wikipédia2Branche : 23
Risque : Fort
Options :
  • Optimisation maximale du plan fiscal d’une entreprise
Une offre fiscalement très intéressante mais moins flexible pour les avantages des employés.
Assurance de groupe pour le secteur privé ainsi que le secteur public
Couverture-décès inclus
Options complémentaires telles que l’assurance revenu garanti en cas d’accident ou de maladie, l’assurance exonération des primes et l’assurance soins de santé
Devis

En Belgique, plus de 95% des entreprises optent pour l’assurance groupe. Ce système garantit le maintien du niveau de vie des salariés ou des indépendants après le départ à la retraite. La pension légale représente moins de 50% des rémunérations perçues en activité. L’assurance groupe vient combler ce décalage de revenu. Ce type de contrat offre également une couverture en cas de décès ou des sécurités supplémentaires selon le règlement de pension et ses options. Les assurances groupes ont un fonctionnement encadré et similaire mais il est fondamental de comparer les offres proposées par les différentes compagnies en Belgique. L’assurance groupe contient des spécificités propres à chaque contrat. Elle peut faire profiter d’avantages et de conditions différents selon les règlements de pension. En quoi consiste une assurance groupe ? Comment fonctionne l’assurance groupe en Belgique ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur ce dispositif.

Qu’est-ce qu’une assurance groupe ? 

L’assurance groupe est un contrat d’assurance vie souscrit par un employeur au bénéfice de ses salariés. Elle permet aux employés de mettre de l’argent de côté pour leur pension complémentaire. Celle-ci est essentielle pour compléter la pension légale et ainsi conserver son niveau de vie à l’âge de la retraite. Ce contrat d’assurance présente de multiples avantages pour l’employeur comme pour les salariés.

L’assurance groupe offre aux employés une épargne à long terme susceptible d’être redistribuée sous forme de capital à la retraite ainsi qu’une protection pour les héritiers et les proches en cas de décès. Il existe également des couvertures supplémentaires proposant notamment des garanties en cas d’incapacité de travail. Les sommes approvisionnées sur le contrat d’assurance groupe bénéficient de mesures fiscales avantageuses par rapport aux rémunérations salariales classiques.

L’employeur accède également à de nombreuses opportunités grâce à la souscription de l’assurance groupe au profit de ses salariés. Cette démarche peut être présentée comme un avantage extra-légal intéressant, capable d’attirer des candidats qualifiés et motivés.

De plus, les primes d’assurance groupe versées sont déductibles fiscalement dans la catégorie des frais professionnels.

Qui paie l’assurance groupe ?

L’assurance groupe est un contrat signé entre l’employeur et la compagnie. C’est donc l’entreprise qui se charge du paiement des cotisations. Il existe deux méthodes distinctes.

  • Le contrat à contribution définie est le plus répandu. Dans ce cas de figure, une partie de la rémunération brute du salarié est reversée sur l’assurance groupe. La part affectée à la pension complémentaire se situe souvent autour de 2% du salaire brut. Les sommes placées augmentent d’années en années grâce aux versements successifs mais également suivant le rendement du contrat. Le taux minimum garanti est de 1.75%.
  • Il existe également le contrat à prestation définie. Dans ce cas, l’employeur décide d’un montant qui sera versé en cas de dénouement de l’assurance groupe. Un capital déterminé à l’avance ou une rente précisément définie sont versés au salarié lorsqu’il prend sa retraite.

Les montants et les garanties de l’assurance groupe sont restitués sous la forme d’une fiche pension adressée annuellement aux salariés bénéficiaires.

Quelle est la taxation d’une assurance groupe ?

Comme tous les contrats d’assurance vie, l’assurance groupe est taxée en cas de sortie des fonds. Vous pouvez retirer l’argent dès que vous prenez votre retraite. Le versement peut se faire sous forme de capital ou par une rente annuelle. Le montant que vous percevez est inférieur au capital brut indiqué dans vos récapitulatifs annuels.

Les taxes appliquées aux sommes issues de votre assurance groupe sont de trois types :

  1. Une cotisation de solidarité susceptible d’atteindre 2%. Son taux est de 1% si le capital est inférieur à 24 790 euros. La cotisation est de 0% pour une somme de moins de 2479 euros.
  2. Une cotisation INAMI correspondant à 3.55% du capital brut
  3. Un précompte professionnel dont le taux diffère selon plusieurs critères. Pour les contributions du salarié, la taxation est de 10.09% sur la somme obtenue grâce aux cotisations versées depuis 1993 et 16.66% sur le montant issu des primes capitalisées avant 1993. Pour les cotisations patronales, le précompte professionnel se situe entre 10.09% et 20.19%. Le taux varie selon l’âge du bénéficiaire lors du versement du capital de pension complémentaire.

Si vous choisissez de percevoir votre épargne sous forme de rente mensuelle, cette rémunération sera imposée au taux progressif de l’impôt sur le revenu des personnes physiques.

S’il s’agit d’une rente à capital abandonné, vous devez vous acquitter chaque année d’un montant forfaitaire correspondant à 3% du capital abandonné. De plus, la rente est alors considérée comme un revenu mobilier. Cela signifie qu’elle est imposée au taux de 30%.

Quelle déduction fiscale possible pour une assurance groupe ?

Les primes versées au bénéfice d’une assurance groupe peuvent bénéficier de déductions fiscales.

Les cotisations patronales sont déductibles des impôts sur le bénéfice. Elles entrent dans la catégorie des frais professionnels. Ces charges sont décomptées du chiffre d’affaires pour diminuer le montant des bénéfices taxables.

Les cotisations personnelles versées par le salarié sous forme de contributions peuvent bénéficier d’un avantage fiscal. La déduction fiscale peut atteindre 30%. Pour arriver à cet objectif, il faut respecter une condition précise. Le montant de la pension légale cumulée à la pension complémentaire ne doit pas dépasser 80% de la dernière rémunération brute annuelle.

Quelle conséquence pour l’assurance groupe en cas de pension anticipée ?

Il est possible de prendre une pension anticipée. Cette décision a des répercussions sur votre assurance groupe.

Le paiement du capital présent sur l’assurance groupe doit obligatoirement être versé par l’employeur lors du départ à la retraite de son salarié, même s’il s’agit d’une pension anticipée. Cette règle doit être appliquée depuis janvier 2016. Dès lors, il n’est plus possible de continuer à économiser sur son assurance groupe. Vous ne pouvez plus bénéficier du rendement effectif annuel de votre assurance groupe. 

Le taux d’imposition de l’assurance groupe est bien plus élevé dans le cadre d’une pension anticipée. Le taux du précompte professionnel appliqué sur les primes versées par l’employeur augmente si l’on perçoit sa pension avant l’âge de 65 ans.

Âge du bénéficiaire lors du versement de l’assurance groupeTaux d’imposition des primes versées par l’employeur en cas de départ anticipé
60 ans20.19%
61 ans18.17%
62 à 64 ans16.66%
65 ans10.09%
Fiscalité de l'assurance groupe en fonction de l'âge

Quand toucher son assurance groupe ?

Le moment où on peut recevoir le capital de son assurance groupe correspond à la date de départ à la retraite, qu’elle soit anticipée ou non.

De nos jours, l’âge légal de la pension est de 65 ans. A partir de 2025, il sera possible de prendre sa retraite légalement à 66 ans. Ce sera même 67 ans à partir de 2030. Dans certains cas, il est possible de cesser le travail et percevoir sa pension à partir de 60 ans. L’assurance groupe sera alors débloquée de manière anticipée. Pour profiter de cette éventualité, il faut remplir certaines conditions. Par exemple, il faut avoir réalisé une carrière complète, qui s’étend sur au moins 40 ans. Certains régimes spéciaux liés à des professions particulières permettent également d’accéder à une pension anticipée.

Comment fonctionne l’assurance groupe pour travailleur indépendant ?

Plusieurs dispositifs peuvent être mis en place par les travailleurs indépendants pour bénéficier d’une assurance groupe. C’est le cas de la Pension Libre Complémentaire pour Indépendants. Il existe la PLCI classique et la PLCI sociale.

Vous choisissez une compagnie d’assurance en fonction des différentes offres présentes sur le marché. Pour vous orienter dans votre décision, il est essentiel de comparer les multiples formules existantes. Vous pouvez ensuite économiser chaque année en respectant un plafond de 8.17% de vos revenus de référence. Ces rémunérations sont déterminées en fonction des revenus professionnels nets imposables des 3 dernières années. Le mode de règlement des primes de l’assurance groupe peut être mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel selon les contrats. Ces versements permettent d’obtenir une réduction sur les cotisations sociales ainsi que des avantages fiscaux. L’assurance groupe pour les travailleurs indépendants offre également des garanties complémentaires en option. Elles peuvent concerner une couverture en cas de décès accidentel ou d’incapacité de travail à la suite d’un accident ou d’une maladie par exemple.

La PLCI sociale permet d’épargner davantage qu’avec une PLCI classique car les plafonds de versement des primes sont plus élevés.

Peut-on obtenir une avance sur assurance groupe ?

L’assurance groupe est un capital destiné à compléter la pension légale lors de l’âge de départ à la retraite. Ce n’est pas une épargne classique. Si vous rencontrez des difficultés financières, il ne sera pas possible d’obtenir une avance sur votre assurance groupe.

Il existe seulement un cas de déblocage anticipé de votre assurance groupe. Les réserves constituées sur votre contrat peuvent être utilisées partiellement dans le cadre de l’acquisition ou la rénovation d’un bien immobilier.

L’assurance groupe peut-elle financer un achat immobilier ?

L’assurance groupe permet une utilisation spécifique des réserves dans le but de financer un achat immobilier. L’opération peut concerner une construction, une acquisition ou une rénovation. 

Certains critères doivent être respectés pour financer son projet immobilier grâce à son assurance groupe. Cette possibilité doit faire partie des conditions générales du contrat et être prévue dans le règlement de pension. L’opération doit concerner l’acquisition, la construction, l’amélioration, la réparation ou la rénovation d’un bien immobilier qui génère des revenus imposables et se situe dans l’Espace Economique Européen. 

L’avance obtenue doit être remboursée en cas de vente du bien financé. Son montant représente 60% à 75% de la somme totale détenue sur l’assurance groupe. Ce retrait représente un coût car il génère des intérêts à payer. Ils peuvent être réglés à taux fixe ou variable annuellement. Le paiement des intérêts peut également se réaliser en une fois lors du remboursement de l’avance sur l’assurance groupe. Cette solution reste plus avantageuse qu’un prêt classique car elle ne nécessite pas d’acte notarié ni d’enregistrement hypothécaire. Si l’avance n’est pas remboursée lors du départ à la retraite, elle est déduite de la pension complémentaire versée à son bénéficiaire. 

Que coûte une assurance groupe pour l’employeur ?

L’employeur décide du montant de la prime qu’il souhaite verser à la compagnie au titre de l’assurance groupe. Chaque entreprise contribue ainsi à la hauteur de ses moyens.

L’assurance groupe nécessite parfois le règlement de droits d’entrée et frais de gestion. Les montants diffèrent selon les compagnies. Les primes versées sont taxées au taux de 4.4%. Il faut également s’acquitter d’une cotisation de 8.86% pour les garanties complémentaires disponibles dans l’assurance groupe. Ce coût reste néanmoins largement inférieur aux taxes sur les salaires versés. En effet, les charges patronales que l’employeur doit régler à l’Office National de Sécurité Sociale sont d’environ 32% du salaire brut.

Qui touche l’assurance groupe en cas de décès ?

En cas de décès avant la perception de la pension, la couverture décès de l’assurance groupe entre en jeu. Le montant peut correspondre à l’épargne constituée des différents versements et/ou à un capital décès déterminé dans les conditions générales du contrat.

Le règlement de pension prévoit un ordre de succession standard. Dans certains cas, il est possible d’y déroger en désignant soi-même un ou plusieurs bénéficiaires spécifiques, nommés dans les clauses bénéficiaires du contrat. En revanche, l’imposition faisant suite à la perception du capital diffère selon le type de bénéficiaire. Aucun droit de succession ne s’applique s’il s’agit du conjoint ou d’un enfant de moins de 21 ans. Dans tous les autres cas, sont calculés des droits de succession selon les pourcentages en vigueur dans la région de résidence du défunt. 

Que devient l’assurance groupe en cas de divorce ?

En cas de divorce, les conséquences sur l’assurance groupe dépendent principalement du régime matrimonial.

Si vous êtes marié sous le régime de la communauté de biens ou si vous n’avez pas établi de contrat de mariage, l’assurance groupe tombe dans la communauté. Elle doit donc être partagée entre les deux époux. Le montant à verser à son ex-conjoint correspond à 50% des primes versées pendant la durée du mariage.

Si vous êtes marié sous le régime de la séparation de bien, l’ex-conjoint ne peut prétendre à recevoir une partie de l’assurance groupe. Aucune indemnité n’est due. 

Vous savez maintenant quels sont les nombreux avantages de l’assurance groupe en Belgique. Vous connaissez son fonctionnement et ses différentes options. Il est important de comparer les offres existantes sur le marché afin de choisir le contrat qui répond à vos besoins et à vos attentes.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ