Quelles sont les meilleures assurances décès en Belgique ?

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2022-01-17

En Belgique, l’assurance décès est peu répandue, les belges privilégiant plutôt les assurances familiales ou encore les assurances habitations. Pourtant le décès d’un proche peut représenter un lourd poids financier pour sa famille. Coût des funérailles, droits de succession, quelles sont les garanties de l’assurance décès ? Quel est le prix moyen et existe-t-il des différences avec d’autres types d’assurances ? Nous vous expliquons tout.

Comment fonctionne l’assurance décès en Belgique ?

Lorsque vous souscrivez à une assurance décès, vous payez à votre assureur une prime unique ou une prime sur différentes périodes (mensuelles, annuelles) selon le contrat. 

En cas de décès pendant la durée de votre contrat et grâce à la prime payée, l’assurance décès garantit le versement d’un capital aux bénéficiaires choisis et désignés dans le contrat.

Le montant de ce capital est préalablement choisi par l’assuré avec son assureur qui s’engage à le verser aux bénéficiaires, dans les conditions exigées par le contrat.

Le versement du capital aux bénéficiaires se fait généralement en une seule fois. Un versement sous forme de rente reste rare mais peut toutefois exister.

Il existe plusieurs types d’assurances décès en Belgique :

  • l’assurance décès temporaire
  • l’assurance décès vie entière
  • l’assurance décès solde restant dû

L’assurance décès peut avoir plusieurs utilités pour ses bénéficiaires :

  • La couverture des frais funéraires du défunt.
  • Le respect de certains engagements financiers comme un prêt hypothécaire par exemple. Cela évite aux proches du défunt d’être amenés à supporter les frais de ses engagements. 
  • Un soutien financier pour les proches dépendant financièrement du défunt.
  • La couverture des droits de succession pour les héritiers.

L’assurance décès n’est pas obligatoire en Belgique mais peut être demandée en cas de prêt hypothécaire. Elle peut aussi simplement être prévue par l’employeur dans un contrat de travail. 

Quelles sont les garanties de base de l’assurance décès ?

La garantie de base d’une assurance décès en Belgique est le versement d’un capital aux bénéficiaires en cas de décès de l’assuré. 

Pour l’assurance décès vie entière, en cas de décès l’assureur verse aux bénéficiaires le capital choisi par l’assuré, et ce quel que soit l’âge de son décès. 

Pour l’assurance décès temporaire (avec date d’expiration), l’assureur verse le capital déterminé aux bénéficiaires seulement si le décès de l’assuré a lieu durant une période convenue à l’avance avec l’assureur. Cette date d’expiration peut être fixée selon plusieurs critères :

  • après l’âge de la retraite de l’assuré
  • en fonction de l’âge des bénéficiaires et de leurs degrés de dépendance financière à l’assuré (s’ils sont entrés dans la vie active ou non par exemple).

Les garanties de l’assurance décès peuvent aussi varier selon la nature de votre contrat. Le type de décès rentre en compte dans la couverture de ces garanties : si le décès est accidentel, naturel ou si votre contrat couvre tous les types de décès. 

La loi en Belgique exclut aussi d’autres causes de décès pour les assurances décès :

  • le suicide de l’assuré dans l’année où le contrat a été signé
  • les décès liés à une guerre
  • les décès liés à un crime ou à une peine capitale.

À noter : le contrat pour une assurance décès en Belgique peut être résilié au maximum 30 jours après sa signature. 

Quelles sont les garanties complémentaires d’une assurance décès ?

Vous pouvez aussi souscrire à des garanties complémentaires aux garanties de base prévues dans votre contrat. Le prix de votre assurance décès varie en fonction de ces garanties complémentaires choisies. 

Il existe plusieurs types de garanties complémentaires :

  • La garantie accident qui permet un versement de capital aux bénéficiaires en cas de décès par accident mortel ou si l’assuré devient invalide total à la suite d’un accident.
  • La garantie invalidité qui permet un versement de capital aux bénéficiaires (généralement sous forme de rente) en cas d’invalidité de l’assuré.
  • La garantie d’assistance qui prend en charge le décès d’une personne : rapatriement de corps, aide psychologique aux proches du défunt, formalités liées au décès, etc.
  • La garantie maladie grave qui permet le versement anticipé d’une partie du capital aux bénéficiaires. 

De manière générale, une assurance décès ne couvre pas les décès liés à un accident pendant la pratique d’un sport à haut risque comme par exemple le parachutisme, le parapente, le rafting, les courses automobiles, etc. D’autres assurances existent spécifiquement pour ça.

Quel est le prix moyen d’une assurance décès ?

Le prix d’une assurance décès se calcule en fonction des primes que vous allez payer. Pour savoir combien coûte une assurance décès, des critères sont à prendre en compte :

  • l’assurance et le type de contrat que vous choisissez
  • votre situation financière et personnelle
  • vos engagements financiers
  • le besoin de couverture de vos proches en cas de décès 
  • les garanties choisies.

Voici quelques tarifs d’assurance décès en fonction de l’âge de l’assuré, pour un capital décès garanti entre 20 000 € et 50 000 €.

Âge de l’assuréPrix mensuel de l’assurance décès
Moins de 30 ans7 €
Entre 40 et 50 ans15 €
Couple trentenaire11 €
Plus de 60 ansà partir de 25 €
Prix moyen d’une assurance décès en Belgique

Attention, l’indexation est aussi à prendre en compte dans le calcul du prix d’une assurance décès. La prime que vous aurez versé pour votre assurance décès ne sera peut-être pas suffisante pour verser un capital aux bénéficiaires en accord avec le pouvoir d’achat changeant au fil des années. 

Comment calculer la prime de son assurance décès ?

La prime, qui représente le prix de l’assurance décès que vous allez payer, dépend de plusieurs facteurs :

  • Montant de capital que vous souhaitez que vos bénéficiaires touchent après votre décès. Si ce montant est élevé, la prime sera alors elle aussi élevée.
  • Durée de votre contrat. Les primes seront plus nombreuses et/ou plus élevées selon si votre contrat est plus ou moins long. 
  • Garanties choisies : les garanties de base ainsi que les garanties complémentaires. 
  • Votre profil : âge, profession (si vous exercez une profession à risque ou non), état de santé, si vous êtes sportif, fumeur, non-fumeur, etc.

Pour évaluer l’état de santé d’un assuré, l’assureur peut demander à l’assuré de signer une déclaration de bonne santé, de remplir un questionnaire médical ou, dans certains cas, de demander un examen médical. En cas de risque de décès avéré plus élevé, l’assureur peut demander à l’assuré de payer une surprime.

La durée de paiement de la prime dépend de votre situation personnelle ainsi que de vos besoins. Vous pouvez choisir de payer ces primes périodiquement (mensuellement, annuellement, etc.) ou en une seule fois.

Un calculateur de prime d’assurance décès en Belgique est mis à votre disposition en haut de cette page pour vous aider dans votre choix. 

Quelle différence entre assurance décès et assurance vie ?

Les assurances décès et les assurances vie sont très proches mais les principes ne sont pas les mêmes. Une assurance décès est en fait une assurance vie particulière alors qu’une assurance vie n’est pas forcément une assurance décès. 

L’assurance vie reste plus un produit de placement qu’une assurance à part entière comme peut l’être l’assurance décès. L’assurance vie permet tout de même de choisir un bénéficiaire du capital placé en cas de décès.

Le but de l’assurance vie sera donc de placer votre argent pour le faire travailler et dans une autre mesure, transmettre ce capital de placement à des bénéficiaires en cas de décès.

A contrario le but d’une assurance décès sera de verser un capital aux bénéficiaires pour les protéger financièrement en cas de décès. Ainsi, l’assurance vie peut générer un rendement tandis que l’assurance décès n’en génère pas.

Quelle différence entre assurance décès et assurance obsèques ?

Lors du décès de l’assuré, l’assurance obsèques aussi appelée l’assurance funérailles, permet le versement d’un capital aux bénéficiaires afin de couvrir les frais des obsèques qui peuvent s’avérer très élevés.

Les assurances obsèques proposent généralement deux types de prises en charge :

  • Les obsèques sont directement prises en charge par l’assurance grâce à une assistance couvrant les parties juridiques, administratives et aussi pratiques liées au décès. 
  • L’assurance verse le capital aux bénéficiaires sur la base de factures liées aux obsèques. 

L’assurance obsèques couvre donc seulement les frais liés aux obsèques tandis que l’assurance décès peut couvrir une partie de ces frais d’obsèques mais aussi d’autres frais comme les droits de succession, etc. 

Quand prendre une assurance décès temporaire à capital constant ?

Une assurance décès temporaire à capital constant permet, en cas de décès de l’assuré pendant la durée déterminée du contrat d’assurance, le versement d’un capital fixe aux bénéficiaires. Ce capital de votre choix reste constant sur toute la durée de contrat de l’assurance décès. 

L’assurance décès temporaire à capital constant représente donc une sécurité pour les bénéficiaires puisque le capital est fixe en cas de décès de l’assuré pendant la durée du contrat. Vous pouvez prendre ce type d’assurance si, en cas de décès, vous souhaitez notamment protéger vos proches et/ou votre société financièrement. L’assurance décès temporaire à capital constant peut notamment permettre :

  • de maintenir le niveau de vie de vos proches en leur garantissant une continuité financière.
  • de préserver le patrimoine familial
  • de couvrir les droits de succession pour vos héritiers.

Qu’est-ce que l’assurance décès pour un prêt immobilier ?

Dans certains cas, pour obtenir un prêt immobilier en Belgique, vous devez souscrire à une assurance décès appelée l’assurance décès solde restant dû. Cette assurance fonctionne si l’assuré décède avant d’avoir terminé le remboursement de son crédit : le solde restant dû du crédit sera alors remboursé par l’assurance. 

L’assurance décès pour un prêt immobilier est temporaire et prend fin quand votre emprunt a été totalement remboursé. Le versement de la prime peut s’effectuer en une seule fois ou de manière étalée, mensuellement ou annuellement. 

L’assurance décès solde restant dû est généralement demandée par les banques pour bénéficier d’un taux plus avantageux.

Sur ce type d’assurance, selon votre assureur, la garantie concerne un assuré mais peut aussi concerner un couple si le prêt immobilier est effectué par 2 personnes. Le couple sera alors couvert par la même assurance décès pour prêt immobilier. 

L’assurance décès est-elle déductible des impôts ?

Grâce à un contrat d’assurance décès en Belgique vous pouvez bénéficier d’avantages fiscaux sur les primes que vous versez à votre assurance. Il existe cependant quelques règles pour pouvoir en bénéficier :

  • être âgé de moins de 65 ans
  • les bénéficiaires désignés doivent être des parents proches (maximum 2ème degré) ou conjoint(e)
  • avoir un contrat sur une tête.

Le montant de la réduction d’impôt sur vos primes d’assurance décès sera déterminé en fonction de votre situation individuelle.

Au travers de certains contrats d’assurance ou d’épargne, votre assureur peut aussi vous permettre de bénéficier d’avantages fiscaux sur votre assurance décès.

Le capital reçu par les bénéficiaires ne sera pas soumis aux impôts à la seule condition que les primes versées n’aient pas bénéficiées d’avantages fiscaux.

Dans certains cas le capital versé aux bénéficiaires doit être inclus dans la succession et des droits y sont donc liés. 

Comment fonctionne le rachat de l’assurance décès ?

Le rachat de l’assurance décès permet à l’assuré ayant versé les primes de récupérer son capital en partie ou partiellement avant la fin du contrat. Le rachat d’une assurance décès est possible ou non selon votre contrat d’assurance. 

Attention, si vous rachetez votre capital décès, ce dernier ne sera donc pas versé aux bénéficiaires désignés. Il s’agit d’un retrait de vos fonds. 

Selon les assurances, si vous souhaitez racheter une assurance décès en Belgique, vous pourriez avoir des frais de rachat. Le montant des frais dépend de plusieurs critères :

  • l’âge de l’assuré
  • la durée du contrat et le montant des primes payées
  • le montant du capital à verser prévu
  • le rachat total ou partiel de votre contrat.

Il est généralement conseillé de racheter un contrat d’assurance décès le plus tôt possible puisque le capital à racheter augmente avec les années. 

Qui sont les bénéficiaires d’une assurance décès ?

Le bénéficiaire de l’assurance décès peut être une personne physique ou morale (une institution par exemple). L’assuré désigne un bénéficiaire ou des bénéficiaires dans son contrat d’assurance décès qui peuvent être :

  • un membre ou des membres de la famille de l’assuré
  • un proche (pas forcément dans la famille) de l’assuré

Les bénéficiaires de l’assurance décès en Belgique peuvent être désignés de façon nominative, c’est-à-dire que le nom du proche est inscrit clairement dans le contrat. Ils peuvent aussi être désignés de façon générique, c’est-à-dire que les termes de “conjoint” ou “enfants” sont inscrits dans le contrat. La désignation générique existe car votre ménage peut évoluer au cours de votre contrat d’assurance décès. 

Si le bénéficiaire décède ou qu’aucun bénéficiaire n’a été désigné, le capital revient soit à l’assuré soit à sa succession.

L’assuré peut changer la désignation d’un bénéficiaire au cours de son contrat s’il change d’avis. 

Tous nos guides sur l’assurance décès

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis