Contrôle technique en Belgique : le guide complet

Alexandre Desoutter Alexandre Desoutter  mis à jour le 2021-11-04

Propriétaires de véhicules, pour circuler sur la voie publique vous êtes dans l’obligation d’envoyer votre véhicule au contrôle technique. L’objectif d’un contrôle technique est de garantir la sécurité des passagers du véhicule ainsi que des autres usagers. Quelles sont les règles du contrôle technique ? Quelles sont vos obligations et combien cela va-t-il vous coûter ? Découvrez notre guide complet.

Quelle est la réglementation du contrôle technique en Belgique ?

En inscrivant un véhicule auprès de la D.I.V (Direction pour l’immatriculation des véhicules), on obtient le certificat d’immatriculation du véhicule ainsi que la plaque minéralogique au format européen.Sans ces éléments, il est impossible d’effectuer votre contrôle technique.

Le contrôle technique est à la charge du conducteur. Si le véhicule ne passe pas au contrôle technique, il faudra réparer les défaillances et le présenter à nouveau pour une revisite.

Ce contrôle s’effectue dans un centre de contrôle technique : il en existe 77 en Belgique. 

Il existe deux types de contrôle technique en Belgique : 

  • le contrôle technique périodique, qui correspond à une date limite à laquelle il faut présenter le véhicule. La réglementation impose qu’un véhicule ayant plus de 4 ans doit être présenté annuellement. 
  • le contrôle non-périodique, qui n’implique pas d’échéance particulière mais répond à des conditions comme la remise en circulation d’une voiture, la demande par un agent qualifié ou avant l’immatriculation du véhicule au nom d’un nouveau titulaire. 

En Belgique, le contrôle technique est donc obligatoire pour les voitures neuves qui ont plus de 4 ans ou dans le cas d’une revente.

Les contrôles techniques périodiques interviennent ensuite à raison d’une fois par an sauf dans le cas de l’obtention d’un bonus. Ce bonus permet d’allonger la périodicité du contrôle technique à deux ans. Pour l’obtenir, il faut que votre véhicule cumule les critères suivants : 

  • posséder un certificat vert donc un certificat de visite qui ne présente aucune remarque lors du dernier passage ;
  • présenter moins de 100 000 kilomètres au compteur ;
  • être passé au contrôle technique dans les délais requis ;
  • être âge de moins de 6 ans ;
  • ne pas tracter de remorques de plus de 750 kg.

Les véhicules tractant une remorque de plus de 750 kg ne peuvent pas bénéficier du bonus et devront se présenter tous les ans au contrôle technique.

Les véhicules destinés au transport rémunéré de personnes, à une auto-école (enseignement de la conduite) ou à la location avec un chauffeur, le contrôle technique doit être effectué tous les 6 mois. 

Si votre véhicule est équipé d’une attache-remorque, l’équipement de remorquage doit être présenté au contrôle technique. Le contrôle technique dépend alors de la masse maximale autorisée :

  • masse maximale autorisée inférieure ou égale à 750 kg : le contrôle technique doit avoir lieu avant la première mise en circulation sur le territoire belge, lorsque le véhicule a 4 ans, lorsque l’attache-remorque est installé et lors de chaque contrôle technique périodique. 
  • masse maximale autorisée de plus de 750 kg : le contrôle technique doit de la même façon que pour un attache-remorque de moins de 750 kg mais également être effectué avant une remise en circulation en Belgique et chaque année après le premier contrôle d’attache-remorque. 

Tout comme pour le contrôle technique, il n’est pas possible de faire l’impasse sur l’assurance auto en tant que propriétaire d’un véhicule. Nous vous conseillons de ne pas hésiter à comparer les contrats afin de réduire les frais liés à votre voiture.

Comparez les meilleurs tarifs d’assurance auto en quelques clics

Je compare

Comment prendre rendez-vous pour un contrôle technique ?

L’administration de la région dans laquelle vous vivez envoie une convocation pour effectuer votre contrôle technique. Cette convocation est envoyée sous la forme d’un courrier par voie postale. À la réception de ce courrier, vous pouvez présenter votre véhicule deux mois avant la date d’échéance annuelle. 

Si vous présentez votre véhicule au contrôle technique après la date limite, vous vous exposez à des pénalités de retard. Les rendez-vous peuvent parfois être difficiles à trouver, nous vous conseillons d’anticiper l’échéance de votre contrôle technique afin d’éviter ce type de désagrément.

Tous les véhicules doivent être présentés au contrôle technique sur rendez-vous, à l’exception des véhicules utilitaires de 3,5 tonnes, des remorques, caravanes et véhicules agricoles. Le délai d’attente d’un rendez-vous est de 15 jours, certains groupes comme Autosécurité vous permettent de prendre rendez-vous en ligne ou par téléphone au 087/39.39.49 dans un centre de contrôle près de chez vous.   

Vous cherchez le meilleur centre où effectuer le contrôle technique dans votre ville ? Notre annuaire au bas de cette page liste les garages proposant les contrôles techniques au meilleur prix dans votre ville.

Quel est le prix d’un contrôle technique en Belgique ?

Le tarif d’un contrôle technique varie en fonction de la région de résidence.

En Wallonie, le prix forfaitaire d’un contrôle périodique s’élève à 48 €. Pour un contrôle d’occasion, la redevance réclamée s’élève à 72 €.

Les voitures électriques bénéficient de réductions.

À Bruxelles, les tarifs sont moins élevés et le coût d’un contrôle technique pour une voiture classique (classification M1) est de 33 € auquel s’ajoutent des options comme le contrôle environnement. Pour une voiture alimentée en essence ou LPG (Liquid Petroleum Gas), le supplément est de 4,20 € et pour une voiture Diesel, de 12,60 €.

Si vous présentez votre véhicule en retard au contrôle technique, vous devez payer un supplément de 8,40 € le premier mois puis ce supplément peut aller jusqu’à 30 € après 6 mois de retard. 

Si vous présentez votre véhicule à un contrôle d’occasion, souvent destiné à la revente d’un véhicule, le tarif du contrôle technique s’élève à 59,90 €.

Selon le type de contrôle que vous faites passer à votre véhicule, les tarifs varient. 

Véhicules Prix du contrôle technique 
Voiture33 €
Bus ou car58,7 €
Utilitaire avec une masse maximale autorisée (MMA) inférieure ou égale à 3,5 tonnes37,2 €
Utilitaire avec une masse maximale autorisée (MMA) supérieure à 3,5 tonnes58,7 €
Remorque avec une MMA inférieure ou égale à 3,5 tonnes33 €
+ 4,2 € pour une première visite
Remorque avec une MMA supérieure à 3,5 tonnes48,5 €
+ 13,2 € pour une première visite
Tableau des prix du contrôle technique pour les contrôles de base

Si vous souhaitez réduire les frais courants liés à votre véhicule, n’hésitez pas à comparer les tarifs d’assurance auto afin de trouver un contrat adapté à vos besoins au tarif le plus avantageux.

Comparez les meilleurs tarifs d’assurance auto en quelques clics

Je compare

Liste des codes du contrôle technique

Lorsque vous présentez votre véhicule au contrôle technique, l’examen visuel réalisé par le centre de contrôle s’appuie sur différents éléments de contrôle qui sont classés en fonction de codes d’identifications.

Code Equipement Contrôle
0. Identification du véhicule
  • Plaques d’immatriculation
  • Identification du véhicule, châssis et numéro de série
Présence, lisibilité, conforme et correspondance avec les documents du véhicule
1. Équipement de frein
  • État mécanique et fonctionnement
  • Efficacité du frein de service
  • Efficacité du frein de secours, frein de stationnement, ralentisseurs, ABS, freinage électronique
Performance, temps de réaction, capteurs, signaux, usure, état, présence, montage, fuites, fonctionnement
2. Direction
  • Etat mécanique
  • Volant et colonne de direction
Montage, fonctionnement, état, jeux, fuites
3. Vue
  • Champ de visibilité
  • État des vitres
  • Rétroviseurs
  • Essuie-glace
  • Lave-glace
  • Désembuage
Fonctionnement, transparence, état, montage, fonctionnemeNT
4. Feux, dispositifs réfléchissants et installations électriques
  • Feux de routes et de croisement
  • Feux avants et arrières
  • Feux de position et d’encombrement
  • Feux stop
  • Feux indicateurs de directions et avertissement
  • Feux de brouillard
  • Feux de recul
  • Éclairage de la plaque d’immatriculation
  • Réflecteurs
  • Témoins pour les feux
  • Câblage électrique
  • Batteries
  • Feux non obligatoires
Conformité, lumière, couleur, fonctionnement, montage, intensité, défectuosités, position, état
5. Essieux, roues, pneus et suspension Essieux, roues, pneus, suspension Usure, état, fonctionnement, dégâts, fuites, montage, jeux
6. Châssis Châssis, fixation, cabine, carosserie, Montage, position, usure, fixations, fuites, fonctionnement, défectuosités
7. Ceintures et boucles de sécurité
  • Airbags, limiteur de puissance, tendeurs de ceintures, sécurité de la fixation
  • Extincteur, trousse de sécurité, indicateur de vitesse, contrôle de stabilisation électronique, avertisseur sonore
Conformité, fonctionnement, présence, intégrité, dégâts
8. NuisancesBruit, émissions d’échappement, suppression des interférences électromagnétiques Niveaux sonores, adaptations, défectuosités, fuites
Transport de passagers pour les véhicules de types M2 et M3
  • Portières, désembuage et dégivrage, aération et chauffage
  • Sièges, éclairage, couloirs, escaliers/marches, système de communication, transport d’enfants et/ou personnes handicapées
Conformité, dispositif de secours, montage, défectuosités, fonctionnement, protection
Codes des éléments vérifiés lors d’un contrôle technique 

Lors du contrôle technique, la soudure du bas de caisse du véhicule est également vérifiée. Pour être accepté, le bas de caisse de votre véhicule doit détenir les critères techniques requis par une fabrication de qualité (règlement général et réglementations établies par le Ministre des Communications ou son délégué).

La poutre du châssis du véhicule ne peut pas être perforée par une autre personne que le constructeur du véhicule. Les ailes des longerons (pièces transversales du châssis) ne peuvent pas être soudées à moins de 2,5 cm de leur bord extérieur par une autre personne que le constructeur.

Aucune soudure de bas de caisse n’est autorisée si le constructeur l’a explicitement interdit.

Quel risque en cas de retard de contrôle technique ?

En Belgique, dans le cas d’un dépassement de la date de votre contrôle technique, vous vous verrez réclamer une amende indexée sur les mois de retard. Vous risquez  également de ne pas pouvoir demander un bonus d’extension de la validité de votre certificat de contrôle technique.

Un contrôle de police faisant état d’un défaut de contrôle technique entraîne un procès verbal.

Si un accident intervient dans une situation de retard de contrôle technique, les compagnies d’assurance peuvent faire valoir leur droit de recours et réclamer les indemnisations payées au tiers dans le cas d’un accident en tort.

Ce droit de recours ne peut avoir lieu si vous étiez en train d’effectuer un trajet :

  • pour amener votre véhicule au contrôle technique
  • entre le centre de contrôle, votre lieu de vie ou un garage pour effectuer des réparations
  • pour présenter votre véhicule après une réparation
Nombre de mois de retardAmende
Durant le premier mois8,4 €
Durant le deuxième et le troisième mois12
Durant le quatrième, cinquième et le sixième mois18
Après le sixième mois30
Amendes pour retard de contrôle technique à Bruxelles

Pour connaître les garanties proposées par les compagnies d’assurance en cas d’accident, n’hésitez pas à consulter notre comparateur d’assurances auto.

Que prévoit le contrôle technique d’un ancêtre ?

Pour les voitures ancêtres ou oldtimer, le contrôle technique varie d’une région à une autre.

  • En Wallonie, les véhicules âgés de 25 à 30 ans doivent être présentés au centre d’inspection automobile annuellement afin d’évaluer leur conformité aux réglementations techniques valables depuis la première immatriculation. 

Les véhicules immatriculés « O », identifiés en tant qu’oldtimer doivent être présentés au contrôle technique tous les deux ans (à partir de 30 ans).

Les véhicules ancêtres entre 30 et 50 ans qui ne sont pas immatriculés « O » doivent être conduits au contrôle technique tous les ans.

Les véhicules ayant plus de 30 ans et un intérêt historique, c’est-à-dire des véhicules conservés dans leur état d’origine dont le modèle n’est plus produit, ne sont pas dans l’obligation de se présenter au contrôle technique. 

De même, les véhicules de plus de 50 ans immatriculés « O » pour « oldtimer » n’ont plus l’obligation de se présenter au centre d’inspection automobile. 

  • En Flandre, les véhicules ancêtres entre 25 et 30 ans doivent être présentés tous les ans au contrôle technique, alors que les véhicules entre 30 et 50 ans passent au contrôle technique tous les deux ans, s’ils ont une plaque ancêtre.

Enfin, les véhicules ancêtres de plus de 50 ans peuvent être présentés tous les 5 ans au contrôle technique.

  • À Bruxelles, la réglementation du contrôle technique pour les véhicules ancêtres est encore différente.

Depuis 2019, les véhicules immatriculés « O » entre 25 et 30 ans doivent se présenter tous les ans au contrôle technique contrairement aux voitures ayant entre 30 et 50 ans qui peuvent passer le contrôle technique tous les deux ans.

Tout comme en Wallonie, les véhicules ancêtres de plus de 50 ans peuvent effectuer leur contrôle technique tous les 5 ans.

Le contrôle technique est un certificat valable dans toutes les régions de Belgique, vous pouvez donc l’effectuer dans la région de votre choix.

Peut-on vendre une voiture sans contrôle technique ? 

La visite du contrôle technique permet notamment de distinguer les véhicules toujours en état de rouler de ceux qui ne le peuvent plus. 

Si le véhicule est toujours en état de circuler, il doit être soumis à un contrôle technique. Il faudra fournir le certificat d’immatriculation du véhicule ou une attestation de perte si vous ne l’avez plus.

Après examen, le centre de contrôle mettra à disposition un formulaire de demande d’immatriculation comportant une vignette particulière au contrôle technique et valable 2 mois.

Dans cette période, le futur acheteur doit faire la demande d’immatriculation du véhicule.

Vous pouvez vendre votre voiture sans contrôle technique si : 

  • l’acheteur est votre conjoint, habite sous le même toit au yeux de la loi, votre enfant et vous faites un transfert de plaque européenne.
  • vous avez pour souhait de transférer à l’acheteur la plaque minéralogique (plaque portant les numéros d’immatriculation du véhicule) et le certificat immatriculation.
  • l’acheteur est un garagiste ou si le véhicule est attribué à l’exportation. Le cas échéant, c’est l’acheteur qui doit effectuer le contrôle technique. 

Sinon, le vendeur est dans l’obligation de fournir ces papiers administratifs à l’acheteur : 

  • le certificat de visite du contrôle technique 
  • la facture de la première vente
  • le certificat d’immatriculation 
  • la demande immatriculation fournie par le centre de contrôle technique 
  • le certificat de conformité
  • si votre véhicule est équipé en LPG, une attestation.
  • le rapport-occasion produit par le centre de contrôle technique
  • le car-pass qui atteste du nombre de kilomètres du véhicule 
  • le carnet d’entretien

Comment passer au contrôle technique sans sa plaque ?

Lors de la prise de rendez-vous pour un contrôle technique, il convient de présenter le certificat d’immatriculation du véhicule. 

Pour les véhicules avec des plaques commerciales V (Professionnel) ou Z (Marchand) et lors d’un contrôle d’occasion, le contrôle technique peut se faire sans la plaque commerciale du véhicule.

Le véhicule doit cependant réunir au moins une de ces conditions : 

  • le véhicule est présenté avec sa dernière plaque d’immatriculation officielle et son certificat d’immatriculation d’origine.
  • le véhicule est présenté avec une plaque d’immatriculation Nationale.
  • le véhicule est présenté avec une plaque d’immatriculation officielle d’un autre véhicule uniquement si vous avez en votre possession le certificat d’immatriculation d’origine de la plaque montrée et que vous immatriculez le véhicule au nom du titulaire de cette plaque.

Comment obtenir une plaque Z en Belgique ?

Pour obtenir une plaque Z, il faut détenir les codes fonction et NACE-BEL nécessaires qui classifient les différentes activités commerciales. Ces codes sont vérifiés par la Banque Carrefour des Entreprises (BCE) lors du dépôt de la demande.  

Si vous achetez un véhicule sans contrôle technique ou sans certificat d’immatriculation, vous pouvez louer une plaque Z afin d’être autorisé à circuler sur la voie publique. 

La loi belge interdit la location de plaque marchand sauf dans le cas où des sociétés sont propriétaires d’une plaque marchand et font passer le véhicule au contrôle technique. 

Dans ce cas, vous pouvez vous rapprocher d’une conciergerie automobile qui réalisera le contrôle technique de votre véhicule avec une plaque Z.

Chez Passauto, vous pouvez passer votre véhicule au contrôle technique avec une plaque marchande pour la modique somme de 39 €. Ainsi, vous pouvez recherchez des conciergeries automobiles qui vous proposent ce service près de chez vous.

Il est  impossible de passer au contrôle technique sans plaque d’immatriculation, en dehors de ces conditions.

Comment se passe une revisite au contrôle technique ?

Vous devez effectuer une revisite quand votre certificat de visite arrive au terme de son échéance soit, en général, un an ou quatre ans pour les véhicules neufs.

Si le véhicule a été sanctionné, la durée de validité est raccourcie. Cela veut dire que certains éléments ne sont pas conformes aux réglementations en vigueur, une revisite est donc obligatoire. 

Une revisite peut avoir lieu dans deux cas : 

  • Après l’obtention d’un certificat rouge qui octroie 15 jours de validité  dans le cas d’une mise en péril de la sécurité des usagers et/ou des passagers ou d’émissions de pollution hors réglementations légales.

La carte rouge peut aussi interdire la circulation si le véhicule peut mettre en péril immédiatement  la sécurité des passagers et usagers sur la route. Dans ce cas, une revisite auprès du centre de contrôle doit être effectuée sans délai. 

  • Après l’obtention d’un certificat vert qui octroie trois de validité du certificat de visite. Dans ce cas, le véhicule n’implique pas une mise en péril de la sécurité d’autrui mais présente une ou plusieurs défaillances ou ne dispose pas des papiers requis pour être conforme, d’un point de vue légal.

La revisite au contrôle technique permet de vérifier si les éléments contrôlés comme non conformes le sont désormais et permet d’obtenir un certificat de visite à validité classique d’un ou deux ans selon certaines conditions. 

Type de revisite Prix revisite contrôle technique 
Contrôle technique administratif 8,4 €
Technique 13,2
Qualité BC* (administratif) (*véhicule tracteur et semi-remorque)8,4
Qualité BC (technique) 13,2
Tachygraphe* (technique) (*appareil d’enregistrement des activités du véhicule)13,2
ADR (transport international des marchandises dangereuses)13,2
NGV (véhicule au gaz naturel)13,2
LPG (installation de l’alimentation au LPG)13,2
Prix d’une revisite de contrôle technique à Bruxelles

Comment préparer mon rendez-vous de contrôle technique ?

Avant de vous rendre à votre contrôle technique, vous pouvez effectuer certaines vérifications comme la pression des pneus, le contrôle du témoin d’usure, ou les essuies-glaces. 

Votre concessionnaire peut également vérifier les réglages des phares, les freins, les amortisseurs et le contrôle de pollution.

Pour préparer votre rendez-vous de contrôle technique, nous vous conseillons de venir avec une voiture propre et non encombrée (sans objets dans le coffre).

Nous vous conseillons également de venir avec des pneus gonflés à la bonne pression, d’avoir votre numéro de châssis et votre plaquette d’identification bien lisibles, de prévenir l’inspecteur pour tester les freins (4 roues motrices), de ne pas avoir posé des chaînes à neige ou des pneus à clou, de déployer tous les sièges, boucler les ceintures, avoir un niveau d’huile moteur correct, un moteur bien entretenu et la roue de secours libre d’accès dans le coffre.

Toute cette préparation devrait vous aider à passer votre contrôle technique.

Lors de votre rendez-vous pour un contrôle technique, vous devez fournir les papiers suivants :

  • le certificat d’immatriculation
  • la carte assurance sauf pour les plaques commerciales (selon certaines conditions)
  • le certificat de conformité
  • l’ancien certificat de visite

Pour les véhicules utilitaires, un rapport d’identification et une fiche technique vous seront demandés.

Soyez sûr de bien posséder ces documents avant de prendre votre rendez-vous pour le contrôle technique de votre véhicule. 

Peut-on annuler un rendez-vous de contrôle technique ?

Lors de la prise de rendez-vous, pensez à bien noter le délai autorisé pour annuler le rendes-vous. Ce délai d’annulation peut aller de 24h à plusieurs jours avant. Il est rare d’avoir la possibilité d’annuler jusqu’au dernier moment.

Il existe deux manières d’annuler un rendez-vous de contrôle technique :

  • Appeler le centre directement
  • Annuler en ligne, en vous munissant de votre confirmation de rendez-vous

Quelle est la taille de pneu autorisée pour le contrôle technique ?

La taille des pneus d’origine montés par le constructeur du véhicule est toujours autorisée lors du contrôle technique de votre véhicule.

En revanche, si les pneus de votre véhicule ne sont pas d’origine, le diamètre extérieur du pneu doit être équivalent au diamètre extérieur d’un des pneus d’origine avec un écart autorisé entre -2% et,+1,5 % 

Notre annuaire des centres de contrôle technique en Belgique

Vous souhaitez connaître les centres de contrôle technique près de chez vous ?

Découvrez notre annuaire des centres situés en Belgique pour effectuer le contrôle technique de votre véhicule.

Dans cet annuaire, vous trouverez tout ce qui concerne les horaires d’ouvertures des centres de contrôle technique et la prise de rendez-vous dans ces centres.

Il est nécessaire de remplir ce champ
Votre nom est requis