Meilleurs taux hypothécaires en Belgique en 2024 - Comparez les taux

Nos utilisateurs nous font confiance :
Nos utilisateurs nous font confiance : 4.5/5

comparatorTitles.phoneText

Appelez
comparatorTitles.logo comparatorTitles.price comparatorTitles.featureList comparatorTitles.yesList comparatorTitles.link
item.logoSubtitle
item.name
item.rating item.rating | stars
#[[loopIndex + 1]]
[[item.selectionText]]
item.pricePrefix item.price item.priceTitle item.priceSubtitle
  • line.title line.subtitle line.rating | stars
item.badge
  • line.title
  • line.title
item.clickCount personnes ont consulté cette offre aujourd’hui
item.phoneText
item.clickOutButtonText
item.clickOutSubtitle
[[item.selectionText]]

Afficher plus

comparatorTitles.name

Vous envisagez d’acheter un bien, d’effectuer des travaux de rénovation dans votre logement ou encore de construire la maison de vos rêves ? Le prêt hypothécaire est un moyen plébiscité pour réaliser ces projets.

Or, chaque emprunt est accompagné d'un taux d'intérêt qui va influencer la somme finale que vous devrez rembourser. Alors, quels sont ces taux hypothécaires en Belgique ? Comment calculer ces taux hypothécaires et choisir les meilleurs ? On vous dit tout !

Les meilleurs taux hypothécaires en Belgique : ce qu’il faut retenir

  • Le taux hypothécaire est le taux d’intérêt du crédit contracté pour acquérir, construire ou rénover un bien immobilier.
  • Le taux hypothécaire est différent selon les banques et est fixé en fonction de plusieurs facteurs.
  • Il existe le taux hypothécaire fixe, variable, semi-fixe ou encore, accordéon.
  • Plusieurs techniques vous permettent d’obtenir le meilleur taux hypothécaire.
  • La Belgique offre plusieurs solutions pour bénéficier d’un crédit hypothécaire à taux 0.

Qu’est-ce qu’un taux de crédit hypothécaire ?

Le taux hypothécaire est le taux d’intérêt d’un prêt hypothécaire. Ce type de crédit est destiné à financer l’acquisition, la construction ou la rénovation d’un bien immobilier. Les sommes empruntées sont élevées et les durées de remboursement s’étalent sur 10 à 25 ans. La particularité de ce genre de crédit est d’être adossé à une sûreté réelle : l’hypothèque. De cette façon, l’immeuble, la maison ou l’appartement financé est pris en garantie par la banque.

Attention

En cas de défaillance de l’emprunteur dans le remboursement de la dette, le prêteur prend propriété du bien. Il le revend et encaisse le fruit de l’opération pour combler les capitaux avancés et les frais engendrés.

Le taux d’intérêt rémunère la banque ou l’établissement financier qui accorde le prêt. Lorsqu’on rembourse un crédit hypothécaire, chaque mensualité se compose d’une partie de capital, d’une cotisation d’assurance et d’une part d’intérêt. Le coût global de ces intérêts dépend du taux hypothécaire, du montant du crédit et de sa durée.

Quel est le taux hypothécaire actuel en Belgique ?

Le taux de votre prêt hypothécaire dépend de l’établissement financier que vous choisissez, mais également des conditions de votre dossier. Il est nécessaire de réaliser des simulations de crédit hypothécaire auprès de différentes banques pour obtenir le meilleur taux.

Ci-dessous, voici un baromètre des taux hypothécaires offerts actuellement sur le marché pour vous aider à repérer un bon taux lors de vos recherches :

Type de tauxQuotité jusqu'à 80 %Quotité entre 80 et 90 %Quotité de 90 à 100 %
Taux fixe sur 10 ans
3.30 %3.40 %4.30 %
Taux fixe sur 15 ans
3.30 %3.40 %4.13 %
Taux fixe sur 20 ans
3.30 %3.40 %4.19 %
Taux fixe sur 25 ans
3.30 %3.40 %4.20 %
Taux variable 10/5/5 (20 ans)
3.43 %3.54 %4.23 %
Taux variable 10/5/5 (25 ans)
3.43 %3.54 %4.23 %
Taux variable 5/5/5 (20ans)
3.10 %3.30 %3.90 %
Taux variable 5/5/5 (25ans)
3.10 %3.30 %3.90 %
Accordéon 15 ans (max 18 ans)
4.03 %4.23 %4.83 %
Accordéon 20 ans (max 25 ans)
3.96 %4.16 %4.76 %
Accordéon 25 ans (max 30 ans)
4.03 %4.23 %4.83 %
Baromètre des taux hypothécaires en Belgique

Notre comparatif des meilleurs taux hypothécaires en Belgique

Le taux d'un crédit hypothécaire varie à la fois en fonction du type de taux et de la quotité ou de la durée mais également en fonction de la banque ou de l'organisme de prêt choisi. Pour vous aider à y voir plus clair, voici un classement des meilleurs taux hypothécaires en Belgique en février 2024 :

Crédit hypothécaireTaux débiteurTaux TAEG min
Belfius
4.014 à 6.106 %4 %
ING
4.41 à 6.81 %4.70 %
BNP Paribas Fortis
4.95 à 6.95 %5.47 %
Crelan
4.73 à 4.85 %5.23 %
Keytrade
3.33 à 3.48 %3.62 %
AXA
4.78 à 4.90 %4.80 %
Argenta
3.99 à 4.39 %3.85 %
Elantis
4.11 %4.08 %
KBC
4.74 à 4.88 %3.54 %
CBC
4.74 à 4.92 %3.55 %
Beobank
4.61 à 6.40 %4.20 %
Nagelmackers
4.45 à 4.60 %NC
Triodos
4.35 %4.85 %
Fintro
4.95 à 6.95 %5.47 %
Andrass
4.40 %4.99 %
Hello Bank
4.62 à 4.85 %4.78 %
CPH
4.45 à 5.05 %5.30 %
Comparatif taux hypothécaires Belgique

Comment trouver le meilleur taux hypothécaire en Belgique ?

Il est possible de négocier le meilleur taux de prêt hypothécaire directement auprès de l’organisme de crédit afin de bénéficier des meilleures conditions. Pour arriver à cet objectif, il existe plusieurs astuces :

  • Maximiser le montant de votre apport : la quotité d’emprunt a un lien direct sur le taux hypothécaire.
  • Négocier le prix d’achat du bien : si votre besoin de financement est moindre, votre endettement sera plus faible et l’établissement financier davantage rassuré donc plus enclin à proposer des conditions avantageuses.
  • Faire appel à un courtier : ce professionnel négocie les taux pour vous et compare plusieurs offres.
  • Démontrer sa capacité à être un bon gestionnaire : la tenue de vos comptes courants est examinée lors de votre demande de prêt. L’absence de découvert et la possibilité d’économiser chaque mois sont des plus qui donnent confiance aux banques.
  • Ne pas s’endetter au maximum de ses capacités : le but est de rassurer une nouvelle fois le prêteur. Celui-ci est disposé à négocier le taux hypothécaire si votre dossier est considéré comme faiblement risqué.

Bon à savoir

En effectuant une comparaison des taux hypothécaires sur le marché pour sélectionner le meilleur acteur, puis en appliquant ces conseils, vous serez certain d'avoir un crédit hypothécaire au meilleur taux, et sans doute aussi, au taux hypothécaire le plus bas.

Quel est le calcul du taux d’intérêt hypothécaire ?

Les taux hypothécaires sont déterminés par les banques. Ils peuvent différer d’un établissement financier à l’autre. Leur importance est capitale car ils définissent la capacité d’emprunt hypothécaire d’un individu ou d’un ménage.

Cet endettement maximal est évalué selon les mensualités que le débiteur peut supporter chaque mois en fonction de ses revenus, ses charges et la composition de son foyer. Ces échéances sont notamment déterminées par le taux hypothécaire.

Bon à savoir

Prenons l’exemple d’un couple dont la capacité d’endettement est fixée à 920 €/mois. S’ils empruntent à un taux hypothécaire de 1 % sur une durée de 20 ans, la somme maximale qui peut leur être accordée est de 200 000 €. En revanche, si le taux d’intérêt se situe à 2 %, ils ne pourront disposer que de 180 000 € pour leur projet immobilier.

Quels facteurs influencent le calcul du taux hypothécaire en Belgique ?

Plusieurs facteurs influencent le calcul du taux hypothécaire par les banques. Pour commencer, celles-ci doivent se baser sur les taux obligataires belges à 10 ans. De ce fait, ils dépendent directement de la situation financière au niveau national, européen et mondial. Au-delà de cet aspect, plusieurs critères peuvent avoir un effet sur la fixation de votre taux hypothécaire, parmi lesquels :

  • La quotité : cet élément correspond au pourcentage que représente le crédit par rapport au prix du bien que vous achetez. Par exemple, si vous désirez acquérir un bien de 200 000 € et demandez un prêt de 180 000 €, la quotité est de 90%. Il s’agit du pourcentage recommandé par la Banque Nationale de Belgique. D’une manière générale, on constate que plus la quotité est basse, plus le taux hypothécaire vous est favorable.
  • Le montant des revenus et des charges de l’emprunteur : le taux d’endettement est calculé grâce au rapport entre vos charges comparées à vos revenus. Plus celui-ci est faible, plus votre reste à vivre est élevé. Cette notion désigne la part de vos rémunérations restantes après paiement de vos dettes. Les banques ont du mal à accepter d’octroyer un crédit si les emprunteurs présentent un taux d’endettement supérieur à 33 %. Au-delà de ce constat, plus ce ratio est faible, moins l’emprunt en votre faveur est considéré comme risqué. De ce fait, le taux hypothécaire a toutes les chances d’être intéressant pour vous. En effet, ces intérêts rémunèrent le risque que prennent les établissements financiers à accorder un prêt. Plus ce risque est perçu comme faible, plus le taux hypothécaire sera bas.
  • Le choix des assurances liées à l’emprunt : la banque propose souvent une réduction sur le taux hypothécaire conditionnée à la souscription des assurances liées au prêt et au projet dans leur établissement ou auprès d’un partenaire désigné. Ces contrats peuvent concerner l’assurance solde restant dû ou l’assurance incendie.
  • La domiciliation de vos salaires : au-delà de la souscription du crédit hypothécaire, l’ouverture d’un compte bancaire qui fonctionne et sur lequel vos salaires sont domiciliés a une grande importance. La mise en place d’une épargne régulière également. Les prêts immobiliers sont souvent un produit d’appel proposés par les banques afin de gagner de nouveaux clients. De plus, le fait de recevoir vos rémunérations de façon automatique rassure l’établissement financier concernant le paiement effectif de vos échéances à venir.
  • La durée du prêt : le taux hypothécaire augmente avec la durée du crédit. Un emprunt long est considéré comme plus risqué car votre situation professionnelle et personnelle peut subir de nombreux changements dans le temps.
  • Le choix de la banque : chaque établissement financier applique sa propre politique commerciale concernant la fixation des taux hypothécaires. Il est donc important de comparer les conditions proposées dans plusieurs banques.
  • Le type de taux : il existe le taux fixe, le taux variable, le taux mixte et le taux accordéon. Le taux fixe est garanti pour toute la durée du prêt. Le montant de vos échéances est à l’abri de toute hausse inopinée due à l’évolution des marchés. Cependant, en cas de baisse générale des taux, le fixe ne s’adapte pas et vous conservez des mensualités élevées par rapport aux tendances. La seule solution est alors de renégocier votre prêt, ce qui représente un coût. Le taux variable peut quant à lui être intéressant lorsque les conditions du marché sont favorables. Il est important de vérifier comment la hausse ou la baisse du taux initial est limitée. C’est ce plafond qui sécurise le crédit.

Quel est l’évolution des taux hypothécaires en Belgique ?

Actuellement, on observe une tendance à la baisse des taux d'intérêts des crédits hypothécaires dans l'ensemble des institutions financières et bancaires. Cette diminution varie entre 0,15 % et 0,3 % selon les différents organismes financiers.

L'année 2024 marque un tournant par rapport à 2023, s'orientant vers une tendance baissière des taux, une perspective qui semble se confirmer pour l'ensemble de l'année. Cette évolution est particulièrement favorable pour le marché immobilier et hypothécaire, venant ainsi rompre avec les deux années précédentes qui avaient été particulièrement difficiles en termes de taux hypothécaires.

Cette baisse des taux est une nouvelle réjouissante pour le secteur, offrant des conditions plus avantageuses pour les emprunteurs et stimulant potentiellement les investissements immobiliers.

À retenir

Ainsi, face à cette augmentation, pensez à bien comparer les taux hypothécaires en Belgique, afin d'identifier l'offre la plus avantageuse sur le marché actuel.

Crédit hypothécaire à taux fixe ou à taux variable : quelle différence ?

Si vous choisissez un taux fixe, celui-ci est garanti pendant toute la durée du prêt. Vos mensualités ne peuvent pas changer. Même si les taux du marché augmentent ou diminuent, vos échéances de remboursement restent les mêmes.

C’est un système rassurant et avantageux dans un contexte de hausse généralisée des taux.

Attention

En revanche, s’ils sont amenés à baisser, vous risquez d’être lésé. La seule possibilité de revoir les éléments de votre crédit hypothécaire pour les aligner avec des conditions plus favorables est de passer par une renégociation. Cette opération peut être avantageuse, mais elle est souvent coûteuse.

Le taux variable peut être revu tous les ans, tous les 3 ans ou tous les 5 ans, selon les conditions déterminées dans votre contrat de prêt. Il varie avec les tendances du marché et la situation financière nationale, européenne et mondiale.

Bon à savoir

Pour sécuriser ces changements, les taux révisables sont capés. Cela signifie que leur variation est limitée par un plafond. Par exemple, une amplitude de + 2/-2 pour un taux de 2 % signifie qu’il peut au minimum être de 0 % et au maximum atteindre 4 %.

Le taux mixte ou semi-fixe allie la sécurité du taux fixe et l’adaptabilité du variable. Cette formule signifie que le crédit hypothécaire bénéficie d’un taux fixe sur les premières années, puis d’un taux qui fluctue selon l’indice de référence pendant les suivantes. La durée de chaque période est définie selon les conditions proposées par la banque et les souhaits de l’emprunteur. En règle générale, la partie fixe s’étend sur 3, 5 ou 10 ans.

Il existe également d’autres variantes. Le taux accordéon est un taux variable qui garantit le montant de l’échéance de remboursement mensuelle. C’est alors la durée du crédit qui va s’adapter à la variation du taux. Par exemple, si celui-ci augmente, la durée du prêt est allongée en conséquence, tout en conservant la même mensualité.

Comment obtenir un prêt hypothécaire à taux 0 en Belgique ?

En Belgique, il est possible d’accéder à des prêts hypothécaires à taux 0. Ce sont des crédits sociaux qui diffèrent selon votre région de résidence.

En Wallonie, la Société Wallonne du Crédit Social (SWCS) vous propose le Rénopack. Ce prêt peut être souscrit jusqu’à 60 000 €, à taux 0. Il concerne les travaux de rénovation d’un bien immobilier. Sa durée de remboursement peut s’étendre jusqu’à 30 ans.

Pour prétendre à cette offre, il faut remplir les conditions suivantes :

  • Être propriétaire d’un logement de plus de 15 ans situé en région Wallonne
  • Ne pas avoir plus de 2 enfants à charge, sinon, vous dépendez du Fonds du Logement de Wallonie
  • Occuper le bien pendant la durée du crédit sauf s’il est confié à une agence immobilière sociale, mis à disposition d’un parent ou mis en location pour une durée minimale de 5 ans
  • Avoir des Revenus Globalement Imposables (RIG) inférieurs à 97 700 €
  • Être en mesure de rembourser l’emprunt selon sa capacité d’endettement et sa situation financière et professionnelle
  • Les travaux doivent être réalisés par un entrepreneur inscrit à la Banque-Carrefour des Entreprises

La région de Bruxelles propose également un prêt destiné à financer vos rénovations à un taux de 0 %. Son montant maximal est de 25 000 €. Il est dédié aux dépenses engagées pour améliorer les performances énergétiques d’un logement. Les travaux financés concernent l’isolation, la ventilation, le chauffage ou les énergies renouvelables. Pour obtenir ces conditions, il faut remplir les critères suivants :

  • Effectuer les travaux dans un logement situé à Bruxelles
  • Respecter les conditions techniques énoncées pour chaque type d’installation, de réparation ou de remplacement
  • Gagner moins de 30 000 € par an pour une personne seule et 60 000 € pour un couple (au-delà de ces plafonds, le prêt vert est accordé pour un taux de 1 ou 2 %)

En Flandre, le prêt énergie est un crédit à taux 0 qui finance également les travaux destinés à améliorer les performances énergétiques d’un logement. Le montant maximal susceptible d’être accordé est de 15 000 €. Cette somme peut être remboursée jusqu’à 10 ans. Pour y être éligible, il faut se trouver dans l’une des situations suivantes :

  • Être dans l’incapacité de payer ses factures de chauffage
  • Percevoir des allocations de la caisse d’assurance maladie
  • Avoir un revenu inférieur à 31 870 € pour un ménage, plus 1 660 € par personne à charge
  • Être en médiation de dettes
Avez-vous aimé cet article ?
author-profile-picture/
Alexandre Desoutter
hellosafe-logo
hellosafe-logo

Alexandre Desoutter travaille en tant que rédacteur-en-chef et responsable des relations presse chez HelloSafe depuis juin 2020. Diplômé de Sciences Po Grenoble, il a exercé un tant que journaliste pendant plusieurs années au sein de médias français, et continue à collaborer en tant que contributeur au sein de plusieurs publications.

En ce sens, son rôle le conduit à exercer un travail de pilotage et d’accompagnement auprès de l’ensemble des rédacteurs et contributeurs de HelloSafe afin que la ligne éditoriale définie par l’entreprise soit pleinement respectée et déclinée à travers les textes publiés au quotidien sur nos plateformes.

A ce titre, Alexandre a pour responsabilité la mise en oeuvre et le maintien des standards journalistiques les plus stricts au sein des rédactions de HelloSafe, afin de garantir sur nos plateformes l’information la plus précise, actualisée et experte possible. Alexandre a notamment entrepris depuis maintenant deux ans la mise en place d’un système de double-vérification systématique de tous les articles publiés au sein de l’écosystème HelloSafe, à même de garantir la plus haute qualité d’information.

Posez une question, un expert vous répondra
Votre nom est requis
Il est nécessaire de remplir ce champ